Partagez
Aller en bas
avatar
Myst
Messages : 5
Date d'inscription : 12/11/2017

Myst

le Lun 1 Jan - 16:57
1. Pour quelle(s) raison(s) doutez-vous de votre type? (si tant est que vous doutiez)

Je ne doute pas de mon type. Principalement car j'ai découvert le MBTI assez tôt et assez jeune, vers la sortie de l'adolescence. A l'époque j'étais logiquement plus marqué dans mon type qu'aujourd'hui et donc facilement identifiable. Si on ne s'arrête qu'aux lettres, il y a une ambiguité entre F et T depuis toujours. Si on s'intéresse aux fonctions, je suis Fi-dom incontestablement. Le Te m'influence grandement, autant dans ses fragilités que ses forces. Après, l'hypothèse INTP n'est peut être pas stupide mais peu probable étant donné la prégnance d'un univers intérieur bien trop proche du Fi pour en être autrement.
Cela dit, ça peut être intéressant d'avoir des avis.

2. Comment avez-vous connu Typing Bad ? Que pensez-vous que ce fil puisse vous apporter ?

Discord/Rockman. On verra bien clown  clown

3. Dans la vie réelle du monde véritable, vous avez quel âge ? Etudiant, en emploi ? N’hésitez pas à rester vague si c’est votre souhait.

27 ans. J'étudie à distance avec petit boulot à côté après de multiples changements études/travail ces dernières années.

4. D’ailleurs, vos matières scolaires préférées, c’est…(3 maximum) ?

Je trouvais l'environnement scolaire particulièrement stressant. Sinon, j'avais un goût particulier pour l'Histoire/Géo, quelque peu la biologie et la philo en terminale. Tout ce qui me permettait de comprendre le monde et l'homme, ce qui m'intéresse toujours d'ailleurs, même si je ne fais pas toujours tous les efforts que je devrais faire pour aller au bout de cette curiosité.

5. La sociabilité, c’est plutôt seul chez soi, en petit groupe, avec de gros groupes, pour vous ?

C'est vraiment par période. En petit groupe, globalement. J'ai eu cependant des périodes de grande sociabilité où j'aimais rencontrer des hordes d'inconnus où je pouvais passé aisément - à tord - pour un E par à-coups, et d'autres très solitaire comme actuellement en I hardcore. Les gens me coûtent en énergie.

6. D’ailleurs, vous et vos amis, ça donne quoi ?

J'en ai de moins en moins. Les relations superficielles ne m'intéressent plus. Je suis plus exigeant et plus auto-suffisant sur le plan affectif et émotionnel et je pense que c'est très bien ainsi. Le risque, c'est l'isolement, mais ça devrait aller.
En général je suis apprécié et on me fait facilement confiance...même des inconnus.

7. Quelle relation avez-vous avec vos parents ?

Correcte.

8. Votre humeur, est plutôt bonne, mauvaise, normale ? fluctuante, ou plutôt stable ? Des raisons particulières ou pas ?

Fluctuante et parfois instable, malheureusement. J'apprends à contrôler et influencer mes états émotionnels pour qu'ils n'interfèrent pas sur ma raison et mon équilibre. Cela dit, je ne peux m'empêcher de les cultiver pour des raisons esthétiques ou de recherche d'un ressenti puissant qui me ferait me sentir vivre des expériences intérieures fortes, comme avec la musique ou d'autres choses (non, je ne consomme rien  Laughing , je considère que cette méthode est un leurre dangereux, même s'il m'est arrivé de "tester" des choses).

9. Êtes-vous du genre à vous réprimer pour favoriser le groupe, ou essayez-vous plus d’être vous-même, même si cela peut nuire potentiellement au groupe ?

J'apprécie l'authenticité autant chez moi et chez les autres, bien que quelques petites inflexions légitimes peuvent subvenir dans une certaine mesure (entretiens d'embauches, rapports de séduction, s'adapter à une personne qui en a besoin, cadre pro, etc). Je vois assez vite et je méprise le faux. Après, j'ai une tendance à m'adapter spontanément. J'ai eu des périodes où la tension entre authenticité et adaptation fut intense, jusqu'à la résoudre. S'adapter sans se fondre, il faut un certain temps pour le comprendre puis l'appliquer.

10. Comment travaillez-vous en groupe (projet scolaire/pro/perso) ? Quel rôle adoptez-vous spontanément ? Aimez-vous diriger ou rester en retrait ?

Je n'aime pas les travaux/projets de groupe et ça fait longtemps que j'en ai pas eu. J'espère que ça va durer.


11. Avec les autres, vous avez des sujets de prédilection, ou vous vous laissez porter par le flot de la discussion ? Ou peut-être est-ce un blocage ?

Le small talk, à petite dose. Je ne hais pas le rituel social pour autant. J'aime que ça embraye assez vite sur des sujets relativement intéressants à mes yeux, sans me prendre au sérieux pour autant. Disons qu'entre la discussion psycho-philosophique des méandres de la nuit sur un fond de musique classique et les affres sentimentales de Véronique la caissière en monologue/Julien ou X qui raconte des blagues beaufs il y a un juste milieu qui me semble intéressant. Very Happy Je suis assez éclectique dans mes centres d'intérêts ce qui me permet d'avoir un relatif large panel de conversations/possibilités. Je peux autant parler de foot sans problème autours d'une bière avec des SP dans une camaraderie virile (par contre accompagner une nana qui fait du shopping par pitié non cherry ), parler des relations hommes-femmes avec une ESFJ trentenaire, que me faire une soirée avec des IN en discutant de trucs abstraits.  J'ai des limites bien évidemment.

12. Comment êtes-vous perçu par vos proches ? En quoi cela diffère-t-il de la réalité selon vous ? Y a t-il des aspects de vous-même que vous cachez à vos amis ? Si oui, lesquels ?

Pour les amis que j'ai pu avoir, certains me voient comme "perché", de la part de S, mais je ne suis pas d'accord avec ça.. Surement sympathique/marrant pour certains quand ils me voient détendu et froid pour d'autres. Pour ma mère je suis une "énigme" selon ses dires, probablement car elle ne capte pas le Fi  et le voit comme un truc obscur et mystérieux qui ne se livre pas trop. Certains me voient comme "intellectuel". Je n'aime pas non plus car je ne me perçois vraiment pas comme cela, je pense être plus instinctif que cérébral et je connais mes limites à ce niveau. Le Fi-Ne est vu comme  poète maudit/ nonchalant détaché et pour certains c'est clairement l'impression que je donne, et d'autres pas du tout. Je dois probablement être assez changeant dans ce que je dégage.

13. Vous pouvez changer un truc dans le monde pour l’améliorer ? C’est quoi et pourquoi ?

S''améliorer soi c'est déjà améliorer le monde indirectement. Le jour où j'aurais acquis suffisamment de force, d'équilibre, de maturité et de confiance, voire accompli mon propre dépassement, pour livrer ce que je sais/pense/perçois/vis, etc à quelqu'un qui en a besoin, alors là oui je pourrais améliorer non pas le monde, mais une personne ou plusieurs, qui lui-même le fera peut-être après.

L'engagement politique et humanitaire je n'y crois plus trop, bien que j'y étais clairement sensible à une époque (association caritative + parti politique pirat ). C'est très facile de se donner l'impression d'être utile pour satisfaire un besoin insatiable de sens, de sentiment d'appartenance ou d'accomplissement"utilitaire" par ces biais, en somme très tournés autour de soi. C'est utile à court terme, mais j'en viens à penser que le véritable altruisme est le fait de s'occuper de soi, de "croître" sans se faire de cadeaux ni d'auto-flagellation, puis d'échanger ce que l'on a compris, c'est déjà beaucoup.

Mon dieu je parle comme un INFJ, tuez-moi. affraid bom

14. Quels sont vos buts dans la vie? Comment comptez-vous vous y prendre ?

Je crois que j'ai déjà donné des pistes dans les réponses précédentes.

15. Quels sont vos plus grands succès, selon vous ?

J'en ai pas vraiment. D'être ce que je suis, tout simplement.

16. Quels sont au contraire vos échecs, selon vous ?

Une certaine passivité et peut être un manque d'opportunisme à une époque.

17. Quels sont les aspects de votre vie les moins importants, selon vous ?

Je néglige quelques peu les considérations pratiques et matérielles de façon parfois stupide, du style oublier de manger alors que je sens une fatigue suspecte et passer 30mn à comprendre pourquoi, d'envoyer un courrier important, oublier mes clés, ne pas aller chez le médecin lors d'une otite,  etc. Rapport au corps un peu spécial.
IN style Rolling Eyes  

18. Comment prenez-vous une décision ? Allez-vous prendre en compte les réactions que vont avoir les autres, faire une liste des pour et des contre, prendre en compte vos ressentis ? Autre ? Quels seront les facteurs les plus importants parmi ceux choisis ?

Je prends en compte les ressentis (le moteur), ceux-ci chapeautés par la logique (qui recadre et reconsidère). Du moins, j'essaye.

19. Pour vous, quelle est le plus important entre le fait (résultat) et le contexte (intention)? Pourquoi ?

Résolument l'intention. Je privilégie le chemin, même s'il est noir au bout du tunnel.
Je conçois un certain utilitarisme qu'à l'échelle collective/groupe qui doit être maturé et mesuré.


20. Comment apprenez-vous le mieux ? (Plutôt à apprendre par la pratique, à vouloir maîtriser la théorie ? Mémoire plus visuelle, auditive…?)

Tout dépend de quoi on parle. s'il s'agit d'une abstraction : comprendre la théorie et l'idée d'ensemble, ses soubassements, pour ensuite la restituer/l'utiliser ou la mettre en contradiction avec une autre. Cela dit, je ne fais pas toujours l'effort de la décortiquer et de la déconstruire avec minutie, c'est pour cela que je ne suis pas Ti-dom.  Surprised Je fais très attention cela dit à mon ressenti premier et instinctif  - sans le mettre à terre -dans ce domaine afin de ne pas être séduit, ce qui est du registre émotionnel et je fais au minimum un peu de recherche.
S'il s'agit d'apprendre à utiliser un logiciel, programme, machine, système, etc : la pratique. Ça devient presque un jeu et j'aime ça.
Je crois que j'aime explorer des pistes par moi-même et me familiariser plutôt que d'appréhender un manuel/guide de but en blanc qui m'expliquerait le truc de façon protocolaire, même si c'est plus rapide. Clairement P donc.

Je ne suis pas à l'aise dans les cadres rigides qui demandent une attention constante, sens du détail, considérer froidement des données et l'application d'un protocole précis sans recul et réflexion. Affreux. Je patauge. Si on combine ça avec un open space rempli de SJ qui me font des reproches, c'est l'Enfer. Je préférais être envoyé en Syrie. Plus jamais ça.

Mémoire visuelle. Quand j'écoute quelqu'un qui explique quelque chose, j'ai besoin de le regarder pour mieux assimiler. Je pense que je comprends mieux par un schéma visuel d'ensemble qu'un long texte criblé de détails. Je fais les liens après.

21. Quelles sont les activités qui vous appréciez le plus ?

Apprendre, échanger;  vivre des émotions subtiles, comprendre le sens profond des choses. Ça peut passer par des choses simples comme regarder une conférence scientifique sur un sujet du style cosmologie/astrophysique/astronomie/planétologie etc puis écouter un morceau de piano juste derrière en me baladant. C'est puissant et délicieux. Sinon jeux vidéos, animés, films, etc comme pas mal de gens.
Me marrer avec d'autres partageant un humour semblable, aussi.
Je suis très attiré par l'imaginaire de façon générale, le mien et celui des autres. J'y passe beaucoup de temps. L'enfant à l'esprit d'adulte, ça me parle. Je suis également absorbé par les ambiances et les lieux livrant leur propre univers, leur histoire et leur devenir.


Sinon, profiter des choses sensuelles, au sens large. Un bon vin, du sexe et un massage, un foulard et des menottes.  A un certain niveau, c'est de l'art. Smile

Faudrait que je me remette au sport. C'est apaisant.

22. Des activités que vous avez en horreur ?

J'apprécie de moins en moins les mondanités avec des coquilles vides. Même si la coquille vide est mignonne et apprêtée j'arrive de moins en moins  à faire d'efforts. Après, on peut toujours s'amuser un peu si la porte est entrouverte. Laughing
Prendre les transports en commun. Le "bruit et la fureur" de notre époque : la foule, le vacarme, l'agitation, etc.
Devoir se "vendre" exagérément.
Je déteste l'intrusion. Ma mère en est en partie responsable (qui a des qualités par ailleurs).
Que l'on aille trop vite dans le rapport/investissement émotionnel qui demande du temps. Je ne suis pas au point avec ça.
Parler devant un groupe m'épuise.
Devoir supporter le mauvais goût.
Les trucs administratifs.

23. Êtes-vous prompt à l’action, ou au contraire à trop réfléchir avant d’agir ?

Je réfléchis probablement trop. Cela dit, des actions impulsives il y en a eu aussi sur des aspects importants et ça n'était pas forcément glorieux.

24. Êtes-vous organisé dans votre esprit (au niveau des oublis, de la mémoire ?)

A peu près oui. (et d'ailleurs je ne sais toujours pas faire un A majuscule avec accent grave xD)

25. Êtes-vous organisé au quotidien (ordre, rangement ?)

Pas vraiment mais j'essaye de mettre le moins de bordel possible pour avoir le moins à ranger.  Very Happy

26. Ou vous voyez-vous dans cinq ans ?

Aucune idée.

27. Jour libre : Vous auriez plus envie de rester à la maison ou de sortir avec des amis ? Et que feriez-vous dans le cas choisi ?

Tout dépend des périodes. En ce moment clairement rester chez moi pénard à jouer à Kerbal Space Program et à comprendre le système solaire.  Very Happy

28 et 29. Quelles raisons pourriez-vous avoir de juger négativement/positivement la personnalité de quelqu’un ?

Négatif :

- Ne s'intéresse à rien, aucune curiosité ou une once d'imagination. Peu de profondeur, niais intellectuellement et spirituellement. Superficiel/le. Manipulateur/trice. Matérialiste. Les intrusifs. Ultra-beaufs ou ultra-pêteux. Ceux qui surjouent le paraître. Les "Macron" sur-adaptés m'attristent, tout autant que ceux qui ne font aucun effort d'adaptation par ailleurs.
- Les "déchets" sans contrôles d'eux-mêmes.
- Le snobisme intellectuel qui confond savoir et intelligence.
- La mentalité de caste, de groupe ou de filiation exagérée, et de l'autre côté les êtres atomisés dans l'illusion constant du détachement/déconstruction et de l’absence de contraintes > En plus court les glands nationalistes frustré(e)s chérissant un petit monde indépassable de leur petit village alsacien d'un côté et les puceaux/elles d'extrêmes gauches. Deux faces d'une même pièce arrimées dans la médiocrité.
- Les idéologues de comptoirs munis d'une assurance de façade au discours creux.
- Ne se soumet pas à mes désirs. Non je déconne. pirat

Positif :

- Qui me surprend, m'enchante, me touche.
- Qui m'apporte sur le plan connaissance-intellectuel ou perception artistique. Que ce soit factuellement, sur le plan théorique et conceptuel, de l'imaginaire, etc.
- Celles et ceux qui ont une bonne acuité psychologique et savent sonder les gens avec justesse et le communique posément et intelligemment . En y réfléchissant, plus souvent des femmes, tandis que la ligne d'avant concerne plus souvent des hommes, à peu près. Intéressant à souligner.
- Les gens qui ont une volonté forte peuvent m’impressionner.
- Les gens "simples" à la profondeur légère et ajustée. J'ai remarqué que les SFP équilibrés peuvent être comme cela passés un certain âge, voire certains NTJ modérés.
- Ceux qui savent contempler les choses universelles tout en sachant qui ils sont et d'où ils viennent et ce qu'ils veulent être.
- Les gens humbles, qui savent ce qu'ils ne savent pas. Smile
- Ceux qui savent profiter des plaisirs de la vie avec sagesse : L'homme/la femme modérée, ni esclave de ses instincts, ni inhibé(e).
- Les gens intègres qui savent se défaire du conditionnement dans une certaine mesure et à la forte volonté.
- Je peux admirer également ceux qui ont des qualités que je n'ai pas du tout, du style la capacité de certains à savoir entraîner les autres avec soi (bon c'est pas toujours glorieux quand le fond sent mauvais mais ça reste une formidable qualité) .
avatar
Beryl
Messages : 62
Date d'inscription : 02/11/2017

Re: Myst

le Jeu 4 Jan - 16:08
Merci du partage cat

Je ne vois pas de contradictions avec INFP, le Fi apparaît plutôt bien à travers ce fil, et le Ne est bien visible sur le discord. (Néanmoins, si tu veux un petit argumentaire sur ton typage, je pourrais préciser).

Je voulais surtout revenir sur la première question :

Myst a écrit:
Si on ne s'arrête qu'aux lettres, il y a une ambiguité entre F et T depuis toujours. Si on s'intéresse aux fonctions, je suis Fi-dom incontestablement. Le Te m'influence grandement, autant dans ses fragilités que ses forces. Après, l'hypothèse INTP n'est peut être pas stupide mais peu probable étant donné la prégnance d'un univers intérieur bien trop proche du Fi pour en être autrement.

Déjà je suis globalement d'accord avec la conclusion. Mais je me demandais, en lisant cela, pourquoi parles-tu d'une ambiguïté F/T ? (Au niveau des lettres). Il me semble qu'il est normal de ne pas se reconnaître totalement dans la description de la dite lettre, déjà car on a tous plus ou moins des nuances au niveau dichotomique, mais aussi parce qu'elle est très cliché, les F ne sont pas dépourvus de réflexion (trop de personnes - novices - ont tendance à voir T comme synonyme d'intelligence), et tous ne sont pas niaiseux.

Du coup, si ce n'est pas pour cela, où places-tu l'ambiguïté ?
avatar
Myst
Messages : 5
Date d'inscription : 12/11/2017

Re: Myst

le Jeu 4 Jan - 19:54
Merci d'avoir répondu. Smile

Du coup je vais te répondre :

Disons que j'ai toujours eu un attrait pour la distanciation émotionnelle, accompagnée d'une réflexion construite, la volonté d'une pensée structurée, claire et organisée, au minimum et une valorisation  - modérée - pour la logique et la rationalité, mais plus encore le souhait d'une certaine rigueur de l'esprit me permettant de ne pas me laisser envenimer par certains bais, raccourcis ou raisonnements foireux, de réactions émotionnelles puériles/et ou débordements, ou bien encore me parer contre le culte de la subjectivité toute puissante sans considération des facteurs extérieurs. J'ai bien précisé "volonté" et pas application sans failles en tout point et en tout lieu, bien évidemment, car je ne prétends pas "exceller" à ce niveau et je peux moi-même trébucher de temps à autres et effleurer quelques travers (qui ne le fait pas ?), tout en ayant ces traits à l'esprit. Peut être qu'un pur T trouverai ça "trivial" et basique depuis sa fenêtre et un F hardcore ne comprendrait même pas ce que je dis. C'est possible. Mais je mets ça sur le compte d'un Te totalement "conscientisé" depuis longtemps, l'adolescence je dirais, de façon claire et limpide. Cette ligne de mire est probablement constructive.
Au fond, peut être que si je veux contrôler des débordements potentiels, c'est que je sais qu'ils peuvent arriver... Idea

En fait, ça me surprend même de considérer que ça ne puisse pas être le cas pour quelqu'un d'autre tellement ça me parait évident.
Je pense par ailleurs connaitre mes ressorts et j'assume lorsque je tiens à une volonté/critère/un choix qui est motivé par des aspects purement "F", pouvant être totalement légitimes à mes yeux et dont les raisons sont globalement justifiables et décorticables. C'est d'ailleurs pour cela que je suis loin d'être un "pragmatique", bien que je mette parfois de l'eau dans mon vin et qu'il y a pu avoir des tensions dans plusieurs domaines. ...Comme tout le monde ?  What a Face

Pour toutes ces raisons, lorsque j'ai découvert mon type la première fois, j'ai tiqué lorsque je lisais que l'INFP ou le Te-inf avait des difficultés à reconnaître l'objectivité ou faire preuve d'une démonstration logique, et je trouvais étrange d'avoir ce "T" placé en dernier alors qu'il me semblait que je l'utilisais déjà quelques peu, sans être nécessairement "animé" de tout mon être par ce que cela représente. Il est possible que ce ne fusse pas avec la même assise ou détermination qu'un vrai T, soit. Si je découvrais le MBTI aujourd'hui, il est hautement probable que je puisse éprouver des difficultés à me déterminer entre F ou T parce que les deux m'influencent grandement. En blaguant je pourrais dire que j'ai une âme d'INFP avec un surmoi d'INTP et un idéal de vie ISFP. Laughing

Il est possible que toutes ces caractéristiques soient partagées par d'autres INFP se reconnaissant à tord INTx mais n'ayant pas assez de reculs ou d'outils comparatifs pour faire la part des choses, tout en étant intrinsèquement F dans leur valorisation du T (ce que je fais peut-être tout en sachant être bien F  I love you ), flirtant parfois avec le cynisme blasé et dénigrant ce qu'ils sont vraiment.
Souvent des mecs au coeurs de poulet voulant faire preuve de virilité intellectuel à deux balles et ne comprenant pas la légitimité profonde du Fi en eux-même et autours d'eux. Faut dire, la société ne la valorise pas trop, sans parler du fait que le profil INFP incarne  quelque chose de "féminin" symboliquement et culturellement (au même titre que l'ESFJ dans un autre versant) > l'écoute, l'empathie, l'imaginaire, l'harmonie, le lien, la sensibilité, l'acuité psychologique, etc. et que certains jeunes hommes ne veulent pas l'assumer par orgueil mal placé ou par peur d'une ablation des couilles par le fait de se regarder droit dans les yeux dans un miroir.
Voila voila.

Edit :
Sinon, par rapport à mon type j'ai l'impression que le côté "Ne" est peut être surestimé par les gens qui me rencontrent, étant donné qu'il s'agit de mon premier outil de sociabilité/fonction extravertie, du coup quand je me dévoile un peu plus...bah le fond est probablement moins "drôle" et léger qu'en apparence. Du moins, je soupçonne ce biais...ou alors je sous-estime mon degré de NPisme. Laughing Laughing

avatar
Mamy Mougeot
Messages : 29
Date d'inscription : 16/11/2017

Re: Myst

le Dim 7 Jan - 11:26
Salut Myst,
C'est cool d'avoir un retour "nuancé" à propos de la distinction INFP/INTP alien
Du coup, qu'est-ce qui t'a fait déterminer que c'est Fi et non Ti ta dominante? En quoi t'identifies-tu à ce Fi et non à Ti?
avatar
Myst
Messages : 5
Date d'inscription : 12/11/2017

Re: Myst

le Mar 9 Jan - 3:51
Mamy Mougeot :

En résumé > Disons, la recherche de sens et la question de l'identité/quête de soi et d'accomplissement qui revient souvent. Vaguement ado éternel. On peut y ajouter des façons de pensées personnelles/façons d'être/ quelques valeurs, etc qui me sont propres, pas forcément toujours de façon conscientes ou clarifiées formellement d'ailleurs. Ainsi se compose de façon plus ou moins intellectualisée, parfois pas du tout ou de manière + instinctive : ce qui m'anime, un rapport à moi-même, de ce qui doit être fait ou pas, vécu ou non,  ce qui est là et présent en moi. Plus ou moins viscéral. C'est difficile de le décrire car je ne suis pas "distancé" par rapport à cette dimension  et je n'y pense pas souvent en réalité. C'est comme demander à un INTP sa logique interne je pense : c'est "lui/elle" car c'est du jugement introverti. On peut comparer ça à une boussole, brumeuse par moment, plus claire parfois, se construisant, se reconstruisant, explorant (enfin non c'est le Ne qui explore Very Happy), se solidifiant au gré des obstacles/rencontres/vécus et autre bricoles, etc et des parcours du Ne  (Laughing) . Tout cela me semble assez Fi. C'est peut être bêtement une question de "caractère".

De plus, les caractéristiques du NF me collent assez bien.

Aussi, j'ai un père ISTP, donc Ti-dom assez logique, et je constate clairement la différence. Il "voit" les incohérences d'un truc/procédé, enfin de son point de vu, et n'hésite pas à en faire part. D'ailleurs il est 9 (comme toi je crois ?) et démontre que Ti + 9 n'est absolument pas incompatible xD. Je ne possède pas cet espèce de mécanisme mental très proche d'un réflexe permettant de déceler les implications d'une idée/discours/mécanisme/problème, etc de façon quasi-instinctive, ce que j'impute au Ti.  Perso, je suis instinctivement dans le ressenti, je rationalise après.
Je ne pense pas avoir une bonne intelligence logico-mathématique, même si j'ai pu vaguement progresser avec le temps.

Je m'étale un peu mais effectivement c'est intéressant de voir la différence Fi/Ti, il arrive que certaines personnes hésitent entre les deux.
Contenu sponsorisé

Re: Myst

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum