Partagez
Aller en bas
avatar
Mamy Mougeot
Messages : 29
Date d'inscription : 16/11/2017

[INTP] Mamy Mougeot

le Dim 26 Nov - 21:14
1. Pour quelle(s) raison(s) doutez-vous de votre type? (si tant est que vous doutiez)
Je ne doute pas, mais je remets souvent toujours non, souvent tout (ou presque) en question. Chaque remise en question m’a menée à INTP, ce qui me semble cohérent. Mes doutes se sont portés sur INFJ et ENTP (l’axe Ti-Fe me semble très clair, c’est l’axe N-S dont l’orientation m'a parfois fait douter, alors que de l'extérieur, on me dit que le Ne est assez flagrant...)

2. Que pensez-vous que ce fil puisse vous apporter ?
De nouvelles perspectives, pas forcément par les remarques d’autres membres du forum, mais par le fait de répondre aux questions. Un éclairage nouveau.
Parallèlement, je me suis dit que répondre aux 2 types de questionnaires pouvait être intéressant, pour contraster les infos qu’on peut tirer de l’une et l’autre méthode.

3. Dans la vie réelle du monde véritable, vous avez quel âge ? Etudiant, en emploi ? N’hésitez pas à rester vague si c’est votre souhait.
35 balais, artiste aventurière. J’ai eu autrefois un vrai boulot d’adulte, ça a duré 4 ans.

4. D’ailleurs, vos matières scolaires préférées, c’est…(3 maximum) ?
Bio, langues, français. J’ai trouvé l’adéquation entre tout ça en faisant des études de traduction scientifique/technique..

5. La sociabilité, c’est plutôt seul chez soi, en petit groupe, avec de gros groupes, pour vous ?
Sociabilité seul chez soi, ça impliquerait tout ce qui est virtuel (jeux, chats, forums, réseaux sociaux), non ?  (Dans "sociabilité", j'entends "contacts avec les autres")
Si on s’en tient vraiment à l’aspect sociabilité, j’ai une préférence pour les petits groupes irl, tant qu’une conversation intéressante est possible. L’épouillage social, je n’y ai jamais trouvé d’intérêt, ça m’ennuie vraiment vite et je fuis. Gros groupe, ça permet éventuellement de papillonner jusqu’à trouver ZE ONE avec qui avoir une conversation qui déchire. Le virtuel, ça permet d’avoir des discussions vraiment ciblées sur un sujet (dans ce cadre, je tolère les forums s’ils sont ma seule source, mais je me sens très mal à l’aise dans les chats).

9. Êtes-vous du genre à vous réprimer pour favoriser le groupe, ou essayez-vous plus d’être vous-même, même si cela peut nuire potentiellement au groupe ?
Réponse tordue : je ne veux pas nuire au groupe, je préfère plutôt que le groupe ait une bonne dynamique, mais est-ce en « me réprimant » que je favoriserai cette dynamique positive ? Si « être moi-même » peut potentiellement nuire au groupe, est-ce qu’on doit vraiment considérer que c’est à cause de moi en tant que personne, ou qu’on est passé à côté de quelque chose (en terme de dynamique de groupe, donc) ?

10. Comment travaillez-vous en groupe (projet scolaire/pro/perso) ? Quel rôle adoptez-vous spontanément ? Aimez-vous diriger ou rester en retrait ?
Si le projet m’importe peu, retrait.
S’il me tient à cœur ou est important et que personne n’est apte à le diriger correctement, je le fais (et du coup, j’ai un mal de chien à déléguer).
Je me suis déjà trouvée durablement en position de manager d’équipe (notamment au boulot), et c’était très inconfortable (c’est ce qui a précipité on départ, d’ailleurs).

11. Avec les autres, vous avez des sujets de prédilection, ou vous vous laissez porter par le flot de la discussion ? Ou peut-être est-ce un blocage ?
Tout ce qui permet de débattre, I’m in. J’ai d’ailleurs tendance à l’avocatdudiablisme : d’une simple discussion, je bifurque vers le débat. J’aime bien connaitre l’avis des gens, et les titiller un peu.

13. Vous pouvez changer un truc dans le monde pour l’améliorer ? C’est quoi et pourquoi ?
Je pense à un espèce de « super-bouton » qui réglerait le volume de tas d’autres boutons. Je ne crois pas en UN truc pour améliorer le monde – dès que ce changement serait fait, d’autres problèmes pourraient apparaitre, qui devraient être résolus à l’aide d’autres boutons, etc.

14. Quels sont vos buts dans la vie? Comment comptez-vous vous y prendre ?
Mon but : pouvoir poursuivre autant de buts dans la vie que je le souhaite (pas forcément les réaliser, mais les poursuivre). J’ai déjà vécu plusieurs vies et compte bien en vivre encore des tas d’autres. Le plan : ne pas avoir de plan.

18. Comment prenez-vous une décision ? Allez-vous prendre en compte les réactions que vont avoir les autres, faire une liste des pour et des contre, prendre en compte vos ressentis ? Autre ? Quels seront les facteurs les plus importants parmi ceux choisis ?
Généralement : liste de pour et contre (avec de savants calculs approximatifs pour pondérer et articuler les critères choisis) en adéquation avec le besoin à l’origine de la décision. La clé est de savoir ce qu’on veut pour savoir comment prendre la décision. Ce n’est donc pas le « ressenti » que je prends en compte mais le « besoin » de la personne (moi et/ou les autres), pour définir les critères.
Et parfois, la décision est naturelle et intuitive (on ne va pas se faire une entorse des neurones pour préparer à manger tous les jours, hein)

19. Pour vous, quelle est le plus important entre le fait (résultat) et le contexte (intention)? Pourquoi ?
Je dirais d’une part que c’est surtout l’articulation entre les 2 qui l’est, et d’autre part que ça dépend du point de vue. Une intention (bonne ou mauvaise) qui n’a pas abouti pour des raisons externes, j’ai tendance à la trouver plus importante que le résultat. Et en même temps, si avec les meilleures intentions du monde mais beaucoup de maladresse un automobiliste écrase un piéton (pour éviter un cycliste qui déboule sans regarder, par exemple), le résultat pour le piéton (et ses proches) est… fâcheux.
En fait, je vois théoriquement 40.000 articulations différentes possibles entre résultat et intention, qui changent leur rapport et la réponse à cette (difficile) question.

20. Comment apprenez-vous le mieux ? (Plutôt à apprendre par la pratique, à vouloir maîtriser la théorie ? Mémoire plus visuelle, auditive…?)
Compréhension-reformulation. Je ne mémorise que ce que j’ai compris et pu expliquer à une personne lambda (c’était d’ailleurs ma méthode au lycée : passer mes heures du midi à réexpliquer les cours aux copains, ça m’évitait de devoir étudier par ailleurs, et ça me motivait).
Mémoire visuelle plutôt bonne sur des conneries, mais mémoire générale assez pourrie (

21. Quelles sont les activités qui vous appréciez le plus ?
« Consommer de l’histoire » : lire, regarder des films, des séries, des pièces de théâtre, écouter de la musique (corollaire : reconstituer/créer de l’interprétation en les analysant, et en discuter si possible)
Faire de la généalogie (en mode détective).
Papillonner sur le web.
Voyager à vélo (corollaire : créer des itinéraires et concevoir des cartes et des guides)
Débattre autour d’une table avec de la bonne bouffe et d’un petit verre (corollaire : cuisiner, j’adore la bouffe et j’adore cuisiner)

22. Des activités que vous avez en horreur ?
Le shopping. Le bavardouillage. La compétition.

23. Êtes-vous prompt à l’action, ou au contraire à trop réfléchir avant d’agir ?
Trop réfléchir avant d’agir (on ne sait jamais, parfois ça aboutit même sur une non-action).

24. Êtes-vous organisé dans votre esprit (au niveau des oublis, de la mémoire ?)
Plutôt pas. J’ai une très mauvaise mémoire pour les faits isolés (ex : les rdv toubibs, la liste des courses, si mon oncle porte encore la moustache). Mais une fois que quelque chose « fait sens », je ne l’oublie pas, parce qu’il « entre dans un cadre » et ne flotte pas dans le vide.

25. Êtes-vous organisé au quotidien (ordre, rangement ?)
Plutôt. J’ai une organisation très personnelle, je n’aime pas quand ça traine ou quand ça déborde mais il est rare que ce soit vraiment en ordre.

26. Ou vous voyez-vous dans cinq ans ?
Je n’en ai pas la moindre idée. C'est à la fois grisant et un peu angoissant.

27. Jour libre : Vous auriez plus envie de rester à la maison ou de sortir avec des amis ? Et que feriez-vous dans le cas choisi ?
Oh god, à la maison. Se référer à mes activités préférées #1 et #2.

28. Quelles raisons pourriez-vous avoir de juger négativement la personnalité de quelqu’un ?
Manque de consistance. Une personne qui se contredit, dit quelque chose et fait autre chose, voit la paille de l’autre et refuse d’admettre sa poutre, c’est mort pour moi. Je suis très tolérante, je juge rarement les valeurs d’une personne (je vais plutôt chercher à comprendre pourquoi ces valeurs sont les siennes). Je peux même être relativement compréhensive envers les vrais connards et méchants (comprendre n’est pas accepter).

29. Quelles raisons pourriez-vous avoir de juger positivement la personnalité de quelqu’un ?
Consistance (je peux donc – pour l’instant – préjuger positivement de ma propre personne, l’honneur est sauf) et ouverture d'esprit.

----
Voyons les scénarios...

Situation 1 - Pôle emploi:
   À la recherche d'un emploi, vous trouvez trois offres proposant des revenus et conditions matérielles équivalentes.
   Offre A - Vous serez responsable de plusieurs équipes et devrez répartir les tâches adéquatement. Les missions sont passionnantes et proposent à la fois du défi et de l'évolution rapide, en plus d'un aspect social important avec vos collaborateurs. En revanche, on attendra beaucoup de vous et vous risquez de devoir faire des heures supplémentaires pour être à la hauteur de votre rôle.
   Offre B - Vous travaillerez dans un service public où la stabilité de l'emploi est assurée et où vous aurez régulièrement des tâches assez similaires à faire. Vous évoluerez doucement, mais vous aurez du temps libre, toujours les mêmes collègues, des congés et votre travail sera peu stressant. En revanche, le service semble mal organisé et souffre de procédures lourdes qui empiètent sur la réactivité générale.
   Offre C - Vous n'aurez pas de mission fixe. Vous serez amené(e) à vous déplacer fréquemment (aux frais de l'entreprise) et/ou à travailler sur des sujets très variés, impliquant différentes équipes et différentes personnes, ayant potentiellement une vision des choses et une culture différente. On attend de vous que vous soyez capable de vous adapter aux situations et aux personnes rencontrées en agissant avec tact.
1.1. Quelles offres retiennent spontanément votre attention, et pourquoi ? Quelles offres rejetteriez-vous directement ?
Je rejette A directement: gérer une équipe, surtout en termes de relations est trop lourd pour moi (j'ai déjà donné).
C m'intéresse vraiment, bien que le tact ne soit pas mon fort.
B peut faire office de bouche-trou en attendant de trouver mieux, et jusqu'à péter un plomb à cause de la lourdeur des procédures.

1.2. Qu'est-ce qui, oté ou ajouté à une offre que vous auriez rejeté, vous ferait changer d'avis ? (salaire plus élevé, emplacement, possibilités d'évolution, avantages, thématique particulière ou domaine vous intéressant...)
A pourrait se tenter dans le cadre d'une de mes passions (création théâtrale, par exemple). Si ce n'est us un travail mais une passion, et qu'en plus elle me permet d'en vivre, je peux donner davantage de moi-même.

1.3. Y a-t-il un point qui, dans une offre que vous auriez accepté, risquerait de vous rebuter ou de vous poser problème malgré tout ?
Dans le B, la lourdeur des procédures et l'ennui me rebutent et risquent d'être une cause de départ.
Dans le C, le tact serait une difficulté, mais gérable.

1.4. Après avoir fait votre choix, vous décidez de rédiger votre lettre de motivation, pour la joindre à votre candidature. Est-ce un exercice difficile ? Parvenez-vous aisément à formuler les choses ? Préférez-vous rester sobre ou faire dans l'originalité ?
Très difficile, l'exercice de la lettre de motivation... je ne sais pas me vendre et j'ai du mal à en voir la nécessité.
Si la fonction nécessite de l'originalité, je peux être originale, sinon, je reste sobre (droit au but, court et pragmatique).

1.5. Finalement accepté dans le "job" de vos rêves (ou le moins pire), vous y passez un mois et découvrez que, même si le travail en lui-même est plaisant, l'ambiance est plutôt mauvaise. Non-dits, conspirations des collègues, froideur des chefs, rien n'est fait pour vous intégrer. Comment réagissez-vous ? Briser la glace, vous isoler, craquer sous la pression ?
Y'a pas écrit Mère Thérésa, si l'ambiance était déjà mauvaise en arrivant, je ne vois pas comment changer ça. Je reste à l'écart, et si la mauvaise ambiance a un impact trop négatif sur mes conditions de travail, je me barre dès que possible.

Situation 3 - Leader malgré lui:
Vous êtes investi, sur votre temps libre, dans une petite association (rattachée à une université/collectivité ou non) dont tous les membres se connaissent bien. L'activité peut être sportive, culturelle, artistique, virtuelle (type guilde ou forum), à votre convenance, mais elle est dans tous les cas assez sérieuse et demande de l'investissement.
À l'aise et sans problème particulier, vous êtes globalement apprécié de tous et l'harmonie semble régner. Cependant, un beau jour, le chef décide de quitter ses fonctions et c'est à vous qu'incombe désormais la responsabilité de gérer le groupe - sur sa décision
3.1. Accordez-vous de l'importance à votre légitimité, et si oui sur quoi la basez-vous ? (par exemple, est-ce que vous êtes plus à l'aise si vous avez été élu démocratiquement, ou si vous êtes le plus ancien ?)
(Préliminaire: on va faire comme si j'acceptais, mais il faut vraiment que ce soit le dernier recours pour que j'accepte le poste)
Ayant de gros problèmes avec la légitimité, j'aurais tendance à ne pas me sentir légitime. Mais si le choix est confirmé par l'ensemble du groupe, une part de moi peut se rappeler de temps en temps que j'ai une petite base de légitimité.

3.2. Le groupe vous félicite et semble plutôt enthousiaste. Vous qui étiez un membre ordinaire, vous voilà désormais au centre de l'attention. Cela vous fait-il peur ? Cela est-il au contraire plutôt plaisant ?
Je préfère de loin rester dans l'ombre, je trouverais ça plutôt déplaisant.

3.3. Quelques temps après votre prise de fonctions, trois nouveaux membres souhaitent intégrer le groupe. Vous décidez de les rencontrer pour voir si vous les acceptez ou non.
Pour chacun d'entre eux, que pensez-vous de leur candidature ? Qu'est-ce qui vous pousserait à accepter ou refuser leur présence ? Êtes-vous seul à recruter ou préférez-vous demander l'avis des autres membres ? Quel membre serait le plus difficile à refuser, et pourquoi ?

Je ne vois pas pourquoi je serais seule à décider de l'entrée des nouveaux membres, et je ne vois pas pourquoi les 3 ne seraient pas acceptés (en particulier C; si je suis la seule avec qui c'est tendu mais qu'en-dehors de ça il a tout pour plaire, je peux mettre notre conflit de côté facilement).
Pour B, si les statuts disent que je suis seule à décider, il entre, et siouplait on fait tous un effort pour que ça se passe bien. Si l'admission se fait sur vote démocratique et que c'est vraiment tendu avec une majorité des membres déjà présents... ben tant pis, c'est comme ça.

3.4. Pour organiser un évènement imminent, vous décidez de regarder dans les caisses de votre association/groupe/guilde pour réunir les ressources nécessaires. Et pourtant, surprise, une grande partie de ce que vous pensiez trouver a disparu ! Pour l'instant, personne n'est au courant, et vous êtes le seul à avoir accès à ces fonds en théorie.
3.4.1. Comment réagissez-vous ? Votre priorité est-elle de trouver le coupable, d'assurer le maintien de l'évènement, d'annoncer la vérité au groupe, de sécuriser le "coffre" ? Et comment procédez-vous ?

La priorité est de comprendre ce qu'il s'est passé, où a disparu l'argent, qui l'a pris, comment ça a été possible.

3.4.2. Le coupable le plus probable semble être l'ancien chef, ce qui expliquerait peut-être les raisons de son départ... Cependant, vous n'avez aucune preuve, et c'est quelqu'un pour qui tout le monde a une grande estime, vous y compris. Quelle est votre réaction ? Irez-vous parler à votre ancien chef ou ruser pour le prendre sur le fait ? Envisagerez-vous d'autres pistes ou vous concentrerez-vous sur une seule possibilité ?
Ne jamais fermer de porte, mais avoir toujours sur soi son rasoir d'Occam: si tout indique que c'est le chef le coupable, c'est la première piste à investiguer. J'irais lui parler sans détours; sa réaction peut aider à confirmer si c'est lui. Ça peut aussi être un malentendu, à quoi bon ourdir des contre-complots si on n'est pas sûr de son fait?

3.5. Vous réussissez à régler cet incident ou à le faire oublier... Cependant, on vous soupçonne insidieusement d'avoir également pioché dans le coffre, et vous apprenez que certains membres vous critiquent sévèrement dans votre dos (notamment pour dire que vous êtes un "mauvais chef"), tandis que d'autres prennent votre défense. Les membres doutent et cela pourrit l'ambiance. Comment allez-vous gérer les choses ?
Vu ce que j'ai déjà dit à propos de mon manque de légitimité naturel, à ce stade je sis déjà loiiiin, très loin de la gestion du groupe. Et du groupe en tant que tel aussi, d'ailleurs.

3.6. Après toutes ces histoires, c'est l'heure de faire le bilan de l'année pour votre groupe. Les chefs profitent souvent de ce moment pour introduire des changements d'organisation, changer les rôles, annoncer de nouveaux projets ou de nouvelles ambitions... mais certains se contentent aussi d'avouer qu'ils veulent juste que le groupe soit sympathique et que les choses sont bien comme elles sont. Où vous situez-vous ?
Je suis à fond tant qu'on parle de nouvelles idées, de projets, d'améliorations, de plans sur la comète... après, je sais que je suis toujours moins enthousiaste quand il faut prendre le taureau par les cornes (surtout si la mise en place est lourde). J'ai une bonne énergie sur les débuts, mais pas forcément du fond...

Situation 4 - Un voyage inattendu:
   Vous partez pour un voyage de trois semaines dans un pays très éloigné qui vous fait rêver (Japon, Etats-Unis, Inde, Brésil... au choix), en compagnie de vos deux amis Pierre et Julie, eux aussi très enthousiasmés par le voyage.
4.1. Qu'est-ce qui vous motive à voyager ? Est-ce que c'est le frisson de la découverte, la perspective de passer du temps avec vos amis, les paysages, la culture, les monuments historiques, la nourriture, ou encore autre chose ? Qu'en attendez-vous ?
Principalement la découverte (paysages, culture, bouffe). Une découverte = un nouveau sujet de conversation.

Pour toutes les autres questions, ne cherchez pas, Pierre c'est moi What a Face A part que je me serais un peu plus impliquée dans la préparation, je me serais donc rendu compte à temps que Julie bourre trop le programme à mon goût et lui aurais dit. Le problème aurait été résolu en amont, en prévoyant par exemple des moments ensemble et séparés, pour couper la poire en deux.

4.6. Pour le dernier jour, vous décidez de finir les choses en beauté en retournant dans le lieu qui vous a le plus marqué, en faisant l'activité que vous avez préféré ou en proposant autre chose. Pour ne pas être influencé par les idées des autres, ni vous disputer, vous décidez d'écrire vos envies sur un bout de papier et de tirer au sort. Qu'allez-vous écrire sur votre papier ? Pour le repas final, choisirez-vous le restaurant qui vous a particulièrement plu, ou l'endroit bizarre dont les guides parlent tous mais où vous n'avez pas osé mettre les pieds ?
Pour le bout de papier, j'écrirais probablement ce que je n'ai pas pu faire et qui m'aurait intéressé. Si j'ai fait tout ce que je voulais, mais qu'il y a quelque chose que j'ai vraiment adoré, je pourrais vouloir le refaire, en y apportant des variations.
Pour le resto, je me méfie d'avance des recommandations des guides, si je dois choisir entre les deux je retournerais dans le resto qui m'a plu. Mais en option (si je suis seule), je pourrais juste décider de sillonner les rues et découvrir un resto au pif.

---
J'attends les résultats du crash test. De mon côté j'ai trouvé qu'il était plus facile de répondre par écrit aux scénarios (sans me perdre dans des tas de considérations annexes), mais j'aurais apprécié discuter du premier questionnaire en mode papote.

alien


Dernière édition par Mamy Mougeot le Ven 11 Mai - 20:41, édité 3 fois
avatar
Rockman
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 21/07/2017
Age : 30
Localisation : Quelque part en France
http://mbti.forumactif.com

Re: [INTP] Mamy Mougeot

le Mer 29 Nov - 5:38
C'est très...fourni, si bien que j'ai du mal à savoir par quel bout commencer. Globalement, les réponses plaident de façon assez évidente pour une fonction de perception extravertie, et une dominante introvertie. Donc Ti ou Fi-dom, à priori.

Assez peu d'éléments viennent étayer pour Fi. En revanche, pas mal d'éléments pointent vers Ti, dans la façon de s'exprimer (détachée, analyse des situations). Le rejet des incohérences/inconstances ou de clarifier le référentiel (pour la situation 3 et la méthode d'entrée des nouveaux membres) me fait pencher en faveur de Ti.

IXTP, donc.
En revanche, pour Ne ou Se, je ne sais pas.
Enfin, je reformule : en me basant uniquement sur ce fil, je ne suis pas sûr de parvenir à une hypothèse cohérente.

D’où ma question : puisque tu as souvent remis en question ton type, qu'es-ce qui fait, pour toi, pencher clairement la balance côté N? (Puisque, ironiquement, la seule fonction sur laquelle je ne parvient pas à une hypothèse, c'est la seule dont tu n'ait pas douté, puisque les alternatives envisagées étaient INFJ/ENTP)

PS: question subsidiaire, pour l'amélioration du questionnaire : les questions écartées étaient trop personnelles, ou inintéressantes/redondantes? D'autres questions potentielles t'auraient semblé pertinentes?

Allez hop, je file !

avatar
Mamy Mougeot
Messages : 29
Date d'inscription : 16/11/2017

Re: [INTP] Mamy Mougeot

le Mer 29 Nov - 10:47
S'lut Rockman, merci pour ton analyse What a Face

[Avant d'oublier, j'ai ajouté un élément à la Q21 - je ne sais pas comment j'ai pu l'oublier... Je passe un temps assez considérable à faire de la généalogie. Je trouve assez kiffant de mener des investigations pour trouver les traces de mes ancêtres, comprendre d'où ils venaient, remplir les "trou" en faisant des hypothèses puis essayer de les vérifier. Le plus dur étant de garder une méthodologie, surtout pour trier et conserver les actes relatifs, mais j'y travaille...]

C'est pas con de penser à S. J'ai des centres d'intérêts plutôt S (voyages, vélo, bouffe) que N (jamais vraiment intéressée aux PC ou jeux vidéo par exemple) et un côté pragmatique qui ressort parfois (mais pas systématiquement). Je pourrais avoir développé Ni en tertiaire, ce qui me donnerait cette propension à rechercher de la congruence (en association avec Ti).

Mais je vais prendre un exemple représentatif et parlant, qui me fait pencher vers N: à vélo, mon Ti ne s'applique pas (par exemple) au mécanisme de la bête mais à des sujets parfois sans rapport (j'ai besoin de meubler les moments de pédalages avec des débats/analyses de films, livres, podcasts, etc. ou de penser aux projets de l'hiver) parfois en rapport avec le vélo, mais indirectement (ex: comment fonctionne la nutrition en mode voyage, pour optimiser les repas et avoir ce qu'il faut quand il faut). Mon homme, qui est ISFP n'a pas ce besoin, il peut se contenter de pédaler dans la nature en suivant le tracé sur sa carte pendant des journées entières (ce que je vois Se-Ni, mais j'avoue que c'est teinté de son Fi-dom, et qu'un Ti-dom teinterait différemment Se-Ni).

Dans ma communication, j'ai aussi tendance à user de métaphores et être parfois confuse: j'ai l'idée générale en tête, mais ça ressemble à une grosse pelote. Tant qu'elle reste en pelote dans ma tête, elle se tient. Si je la sors en pelote, je me rends bien compte que c'est trop confus, alors je commence à dérouler - mais en tirant dessus elle fait des noeuds et se coince. Je vois ça comme du Ne-Si.
N aussi pour le meilleur maniement du conceptuel vs le physique. Ex: la pièce de théâtre dont je parle dans le fil sur les S. J'ai travaillé dessus pendant 6 mois uniquement en termes de concepts (dramaturgiques, principalement). Même l'esthétique se bornait au concept de l'expressionnisme chez moi. C'est grâce à des S(e) qui collaboraient sur le projet que l'esthétique a pris forme concrètement, dans les 2 dernières semaines.
N(e) enfin pour la tendance à émettre/rebondir sur des hypothèses. Rien que le fait d'avoir ce retour sur un possible Se-Ni m'enthousiasme, parce que je peux revoir le modèle à la lumière de cette hypothèse (et là, again, je vois clairement Ne-Si à l'oeuvre).

Je trouve que ce doute - au-delà de l'aspect personnel qu'il prend pour moi - est intéressant au niveau macro: un N est-il forcément intéressé par des trucs abstraits, un S est-il forcément intéressé par des trucs concrets? Un N peut-il trouver absolument inintéressant le monde geek, mais pour autant utiliser son Ne dans des domaines plus terre-à-terre? (et vice-versa, on a compris)

---
Concernant les questionnaires, je vous concocte un petit feedback plus complet; je te l'envoie par MP quand c'est fait What a Face

---
Questions additionnelles et HS:
Rockman a écrit:Enfin, je reformule : en me basant uniquement sur ce fil, je ne suis pas sûr de parvenir à une hypothèse cohérente.
Est-ce que tu remarques des différences avec mes autres interventions sur le forum (ici ou ailleurs)? Si tu devais te baser sur l'ensemble de ce que tu sais de moi, est-ce que le doute subsiste/disparait/change de nature?
Est-ce qu'on pourrait généraliser ça aux questionnaires d'autres membres postés ici?


Dernière édition par Mamy Mougeot le Mer 29 Nov - 13:22, édité 1 fois (Raison : Ajout de questions additionnelles et HS)
avatar
Rockman
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 21/07/2017
Age : 30
Localisation : Quelque part en France
http://mbti.forumactif.com

Re: [INTP] Mamy Mougeot

le Jeu 30 Nov - 23:13
un N est-il forcément intéressé par des trucs abstraits, un S est-il forcément intéressé par des trucs concrets? Un N peut-il trouver absolument inintéressant le monde geek, mais pour autant utiliser son Ne dans des domaines plus terre-à-terre? (et vice-versa, on a compris)

Je rebondis rapidement là-dessus : Moeghan est ISFP, mais son univers c'est l'imaginaire, et nous sommes tous deux des geeks absolus. Donc je doute également que S se situe dans le concret. Pour moi (comme expliqué dans mon post sur Jung et le MBTI, S se rapproche plus, dans son essence, de l'intelligence "spatiale", peu mobile dans le temps, et N à de l'intelligence "temporelle", mais limitée dans l'espace. Et les deux sont tout aussi utiles l'une que l'autre, et elles sont très complémentaires surtout.

En revanche, les types "J", donc ayant une fonction de jugement extravertie ont peut être plus tendance à rapporter leurs éléments à la réalité, peut être?

Pour ma part, il m'arrive souvent de projeter, de faire des plans (concrètement), sur le long terme. Genre tout quantifier et prévoir un plan financier sur 20 ans. Et Moeghan arrive et m'informe que, là, dans le présent, on a plus de granulés pour le chauffage - détail pas pris en compte dans ma situation "conceptualisée" et qui va, au final, sur 20 ans, changer pas mal de trucs, surtout quand c'est plusieurs "détails" du présent de ce genre qui ont été négligés -.

Merci pour le MP, j'y répondrai dans des délais approximativement brefs Smile

Avec tes autres interventions sur le forum, j'ai accès à plus de données et j'ai tendance à voir la balance pencher un peu plus côté N que S, sans toutefois avoir assez d'assurance pour émettre un avis tranché sur la question.
C'est probable que ce soit pareil pour d'autres membres. De fait, le forum, par la multiplicité des échanges, permet d'affiner au fil du temps.
avatar
Mamy Mougeot
Messages : 29
Date d'inscription : 16/11/2017

Re: [INTP] Mamy Mougeot

le Sam 9 Déc - 11:25
Rockman a écrit:Je rebondis rapidement là-dessus : Moeghan est ISFP, mais son univers c'est l'imaginaire, et nous sommes tous deux des geeks absolus. Donc je doute également que S se situe dans le concret.
Voui. C'était une question toute rhétorique en même temps :p

Rockman a écrit:Pour moi (comme expliqué dans mon post sur Jung et le MBTI, S se rapproche plus, dans son essence, de l'intelligence "spatiale", peu mobile dans le temps, et N à de l'intelligence "temporelle", mais limitée dans l'espace. Et les deux sont tout aussi utiles l'une que l'autre, et elles sont très complémentaires surtout.
Approche intéressante, bien que pas assez "mécaniste" pour moi. Ici, je pencherais vers N, de nouveau.
Dans ma vision de l'axe N/S, je me reconnais dans le Ne/Si principalement à cause de la pose d'hypothèses... Si sert de rebond: dans une situation en cours, un espèce de flash inconscient fait résonner quelque chose en moi, qui me fait penser à... qui me fait penser à... qui me fait penser à... et en 2 microsecondes, je me dis: "tiens, mais en fait, et si...?"* Et à partir de là, je pose mon Ti pour voir si ça se tient.
* Chemin très difficile à reparcourir dans l'autre sens. J'ai tenté le coup quelques fois, mais repenser à ce qui m'a fait penser à... me fait penser à d'autres trucs qui me font penser à..., et en 2 microsecondes, je suis dans un autre flash cyclops

Edit: si quelqu'un a un avis, des pistes pour m'aider à trancher sur Se/Ni ou Ne/Si. Notamment des GU (Gentils Utilisateurs) Se-Ni, pour confronter nos modes de fonctionnements... alien


Dernière édition par Mamy Mougeot le Sam 9 Déc - 12:11, édité 1 fois (Raison : ajout de l'apel au peuple)
avatar
Mamy Mougeot
Messages : 29
Date d'inscription : 16/11/2017

Re: [INTP] Mamy Mougeot

le Lun 30 Avr - 10:32
Bien le bonjour! What a Face

Juste rapidos en passant (on ne sait jamais que le forum sortirait de sa léthargie printanière), je suis en phase de crash-test ISTP-like.
Cette impression d'être N (et un peu l'impression que je donne peut-être aussi), c'est peut-être simplement du Ni qui a bien eu le temps de se développer (parfois au détriment de Se), main dans la main avec Ti.

La nuance reste ténue, mais j'ai l'impression d'être "plus à ma place" en tant qu'ISTP, plus fidèle à ce que j'ai toujours été bien au fond de moi (c'est pas de ma faute si j'ai mis 36 ans à savoir qui je suis, je suis 3+6=9).

Si quelqu'un a quelque chose à ajouter/redire, je prends les remarques avec grand plaisir.
(Ah, et si vous me cherchez, j'ai désinstallé Discord mais je suis ici)

See you et farewell alien
-----
Suite des aventures:
Crash-test pas concluant. N'est pas ISTP qui veut. C'était une hypothèse marrants et riche en enseignements, je peux maintenant retourner à mes moutons INTP.
A ce propos, déso d'avoir déplacé la poussière, je la remets sous le tapis ni vu ni connu What a Face
Contenu sponsorisé

Re: [INTP] Mamy Mougeot

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum