Partagez
Aller en bas
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

[INFJ] Tynnea :B

le Lun 13 Nov - 19:30
Me voilà pour le typage !
le questionnaire :

1. Pour quelle(s) raison(s) doutez-vous de votre type? (si tant est que vous doutiez)
Je doute pas particulièrement, mais se remettre en question est important je pense Smile

2. Comment avez-vous connu Typing Bad ?
Que pensez-vous que ce fil puisse vous apporter ?
Bouche à oreille, je connais le cercle MBTI de l'ancien forum, je pense qu'il peut m'apporter des connaissances en plus dans le domaine

3. Dans la vie réelle du monde véritable, vous avez quel âge ?
Etudiant, en emploi ? N’hésitez pas à rester vague si c’est votre souhait.
J'ai 19 ans et je suis étudiante en IUT.

4. D’ailleurs, vos matières scolaires préférées, c’est…(3 maximum) ?
En école, j'ai beaucoup aimé la philo (analyse de texte, comprendre les non dit), art plastique (l'art c'est apparemment mon dada), et peut-être bien les cours de sport, en collectif (j'ai horreur de la danse, de la natation, de courir, j'ai du mal avec les sports de représentation/spectacle).

5. La sociabilité, c’est plutôt seul chez soi, en petit groupe, avec de gros groupes, pour vous?
Seule chez moi, ou en petit groupe. Si je me retrouve dans un gros groupe c'est que je me m'adapte aux comportements des autres.

6. D’ailleurs, vous et vos amis, ça donne quoi ?
Mes amis se confient pas mal à moi, j'inspire apparemment une certaine confiance. Je suis considérée comme quelqu'un de fiable, et qui comprend très facilement son prochain.

7. Quelle relation avez-vous avec vos parents ?
Très bonne ! Ils sont ouvert, agissent comme des enfants parfois, et pourtant montre une grande réflexion sur le monde actuelle et m'encourage toujours. Ils me comprennent bien

8. Votre humeur, est plutôt bonne, mauvaise, normale ? fluctuante, ou plutôt stable ?
Des raisons particulières ou pas ?
Humeur globalement stable, si je suis pas bien c'est que j'ai des véritables coup dure de temps en temps, mais je suis plutôt résistante.

9. Êtes-vous du genre à vous réprimer pour favoriser le groupe, ou essayez-vous plus d’être vous-même, même si cela peut nuire potentiellement au groupe ?
Je me réprime pour le groupe, clairement. Je m'oublie parfois pour faire plaisir, mais j'adore aider, soutenir.

10. Comment travaillez-vous en groupe (projet scolaire/pro/perso)? Quel rôle adoptez-vous spontanément? Aimez-vous diriger ou rester en retrait?
J'aime beaucoup travailler en groupe, et ça dépend du caractère des personnes avec moi, si il y a personne pour prendre les reines comme il faut et que je connais bien le sujet je peux prendre un rôle leader pour organiser. Mais ma nature principale reste le retrait et ne rien dire, c'est récent que je prends les avants.

11. Avec les autres, vous avez des sujets de prédilection, ou vous vous laissez porter par le flot de la discussion? Ou peut-être est-ce un blocage?
J'ai plutôt des sujets de prédilection, quand quelques chose me passionne je peux y passer des heures... Mais des fois je vais sur le flot de la discussion pour aller sur des sujets intéressants. Pas de blocage à part si je suis intimidée.

12. Comment êtes-vous perçu par vos proches ? En quoi cela diffère-t-il de la réalité selon vous ? Y a –t-il des aspects de vous-même que vous cachez à vos amis ? Si oui, lesquels ?
Je suis perçus comme calme, déterminer dans ma façon de faire,à l'écoute, et parfois un peu mystique. Elle ne diffère pas spécialement de la réalité, je montre différente partie de moi, c'est une facette, peut-être un peu incomplète...
Si je cache des choses, c'est juste pour pas me montrer trop bizarre, intrusive, et m'intégrer au mieux au groupe.

13. Vous pouvez changer un truc dans le monde pour l’améliorer ? C’est quoi et pourquoi ?
J'en sais rien, tout est à améliorer rien en particulier.

14. Quels sont vos buts dans la vie? Comment comptez-vous vous y prendre ?
Réussir se que je fais, aider le monde à aller mieux. Et j'y compte y aller progressivement, en allant toujours plus loin

15. Quels sont vos plus grands succès, selon vous ?
Surprendre les autres.

16. Quels sont au contraire vos échecs, selon vous ?
Les réels échec n'existe pas à mon sens, même si j'ai vécu des trucs difficile

17. Quels sont les aspects de votre vie les moins importants, selon vous ?
Je sais pas, tout est important?

18. Comment prenez-vous une décision ?
Allez-vous prendre en compte les réactions que vont avoir les autres, faire une liste des pour et des contre, prendre en compte vos ressentis ? Autre ? Quels seront les facteurs les plus importants parmi ceux choisis ?
Généralement ma décision est rapide et direct
Mais avant de la sortir je fais un bilan du pour et du contre, des réactions autours de moi. Le plus important c'est la solution à long terme si elle est importante.

19. Pour vous, quelle est le plus important entre le fait (résultat) et le contexte (intention)? Pourquoi?
Le contexte, car c'est ça qui explique le résultat au mieux

20. Comment apprenez-vous le mieux ?
(Plutôt à apprendre par la pratique, à vouloir maîtriser la théorie ? Mémoire plus visuelle, auditive…?)
Mémoire très visuel, j'apprend par la pratique, mais les rélexions d'idée abstraite me dérange absolument pas

21. Quelles sont les activités qui vous appréciez le plus ?
Dormir, dessiner, discuter, apprendre de l'actualité, débattre..

22. Des activités que vous avez en horreur ?
Sensations fortes (film, parcs d'attraction), être forcer à rester alors que je m'ennuie...

23. Êtes-vous prompt à l’action, ou au contraire à trop réfléchir avant d’agir ?
Réfléchir avant d'agir, et j'apprend à passer à l'action.

24. Êtes-vous organisé dans votre esprit (au niveau des oublis, de la mémoire?)
Oui, globalement oui, je m'organise, et j'oublie/perds rarement mes affaires.

25. Êtes-vous organisé au quotidien (ordre, rangement ?)
C'est as au niveau d'être maniaque, mais c'est organiser.

26. Ou vous voyez-vous dans cinq ans ?
En étude, ou alors me trouver un job

27. Jour libre : Vous auriez plus envie de rester à la maison ou de sortir avec des amis ?
Et que feriez-vous dans le cas choisi ?
Dépend des amis, et de mon humeur, rester chez moi me plait pas mal. Rien faire, lire, manger...

28. Quelles raisons pourriez-vous avoir de juger négativement la personnalité de quelqu’un ?
Une intuition, et des actions qui démontre quelques chose de négatif et peu appréciable.

29. Quelles raisons pourriez-vous avoir de juger positivement la personnalité de quelqu’un ?
L’intuition encore, le feeling, après c'est assez irrationnel

30. Question Bonus : Avez-vous des sujets qui vous tiennent à cœur ?
Passivement, ou activement ? Pensez-vous être ouvert d’esprit, même sur ces sujets-là ?
Psychologie, philo...
Je pense être ouverte d'esprit
avatar
Nil
Messages : 50
Date d'inscription : 21/07/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Lun 13 Nov - 19:56
Bonsoir !

Comme promis, je viens passer par ici pour donner un petit avis.

Étant du genre à avoir du mal à énoncer un avis tant que je n'ai pas des éléments certains/fouillés, je me permets de te demander quelques précisions, qui sauront aider (ou pas) ceux qui passeront après, et moi-même dans ma réflexion. Si jamais certaines demandes sont trop intrusives, n'hésite pas à les décliner.

Tynnea a écrit:
12. Comment êtes-vous perçu par vos proches ? En quoi cela diffère-t-il de la réalité selon vous ? Y a –t-il des aspects de vous-même que vous cachez à vos amis ? Si oui, lesquels ?
Je suis perçus comme calme, déterminer dans ma façon de faire,à l'écoute, et parfois un peu mystique. Elle ne diffère pas spécialement de la réalité, je montre différente partie de moi, c'est une facette, peut-être un peu incomplète...
Si je cache des choses, c'est juste pour pas me montrer trop bizarre, intrusive, et m'intégrer au mieux au groupe.
Quelles sont les choses que tu es susceptible de cacher ? Qu'est-ce qui chez toi pourrait te sembler bizarre/intrusif au point de faire obstacle à ton intégration ? (sans forcément entrer dans les détails, ce qui m'intéresse est plutôt de savoir de quel ordre sont les éléments inhibés : certains loisirs, une façon de penser, des jugements sur les individus, etc.)

Tynnea a écrit:19. Pour vous, quelle est le plus important entre le fait (résultat) et le contexte (intention)? Pourquoi?
Le contexte, car c'est ça qui explique le résultat au mieux
Quelques pistes pour creuser le sujet :
Que dire lorsqu'une bonne intention, mais un peu naïve, mène à un résultat catastrophique ?
Et que dire de la méthode ? Peut-on utiliser n'importe quel moyen de parvenir à ses fins pourvu que l'intention soit bonne ?
Que dire, également, de ceux qui sont persuadés que leur intention est la bonne pour tous, mais ne se rendent pas compte que d'autres pensent autrement ? Les juges-tu selon leur référentiel (= ils pensent que leur intention est bonne, donc ils peuvent être pardonnés), selon celui qui est majoritaire (= ce qui est communément admis comme "bon") ou selon le tiens (ce que tu penses être bon) ?

Tynnea a écrit:30. Question Bonus : Avez-vous des sujets qui vous tiennent à cœur ?
Passivement, ou activement ? Pensez-vous être ouvert d’esprit, même sur ces sujets-là ?

Psychologie, philo...
Je pense être ouverte d'esprit
Qu'est-ce que l'ouverture d'esprit ? Est-ce que tu cherches à comprendre/accepter toutes les croyances et idées ? Si tel n'est pas le cas, comment choisis-tu ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas ?


Bonne soirée !
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Lun 13 Nov - 21:25
Bonsoir Nil !Je suis contente que tu me répond Smile
Je n'hésiterais pas !
Je répond à tes questions.

Quelles sont les choses que tu es susceptible de cacher ? Qu'est-ce qui chez toi pourrait te sembler bizarre/intrusif au point de faire obstacle à ton intégration ? (sans forcément entrer dans les détails, ce qui m'intéresse est plutôt de savoir de quel ordre sont les éléments inhibés : certains loisirs, une façon de penser, des jugements sur les individus, etc.)
Je suis plus susceptible à cacher mes préférences (goûts) de peur de passer pour une extravagante. Les gens jugent beaucoup très rapidement..
Bizarre et intrusif car des fois je capte une information que je ne suis pas sensé connaître, ça peut surprendre les autres. Après c'est pas toujours péjoratif comme réaction, mais des fois on me traite comme un animal de foire sur le coup. Ou alors, je me mêle d'histoire qui me regarde pas...
Mon goût pour certain vêtement (que je porte pas forcément) prête au jugement alors que je veux me faire discrète. Par exemple, je sors mes Docs martens, le motif est marbrée, et un de mes potes sort "motif crotte de pigeon !" c'est pour rire, mais c'est plutôt dérangeant...

Quelques pistes pour creuser le sujet :
Que dire lorsqu'une bonne intention, mais un peu naïve, mène à un résultat catastrophique ?
Et que dire de la méthode ? Peut-on utiliser n'importe quel moyen de parvenir à ses fins pourvu que l'intention soit bonne ?
Que dire, également, de ceux qui sont persuadés que leur intention est la bonne pour tous, mais ne se rendent pas compte que d'autres pensent autrement ? Les juges-tu selon leur référentiel (= ils pensent que leur intention est bonne, donc ils peuvent être pardonnés), selon celui qui est majoritaire (= ce qui est communément admis comme "bon") ou selon le tiens (ce que tu penses être bon) ?


Alors, j'ai pas beaucoup écris car il me semble que ça dépend trop du contexte pour le résumer.
Mais je vais approfondir, si le résultat est catastrophique, la personne aurait tout simplement du rien faire. Il est mieux d'essayer de mener ses projets jusqu'au bout en les maîtrisant, mais si l'intention est bonne, le résultat nulle et que c'est pas grave, je le prend plutôt bien. Mais je ne travaillerais pas avec...
Si une personne est persuader que leur intention sont bonnes pour tous, je ferai dans un premier temps une discussion pour essayer de faire réfléchir la personnes (même si il y a peu de chance que ça marche...), et je réagirais en fonction du groupe, et de se que j'en pense personnellement. Je pardonne pas des personnes incapables de prendre en compte les autres, je trouve ça stupide

Qu'est-ce que l'ouverture d'esprit ? Est-ce que tu cherches à comprendre/accepter toutes les croyances et idées ? Si tel n'est pas le cas, comment choisis-tu ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas ?

Pour moi l'ouverture d'esprit est une capacité à tolérer l'autre et se qu'il en est. J'essaye de comprendre tout les points de vue (étant empathique, je n'ai pas trop de mal), et je juge avec des comparaisons (qui sont légitime) et de se qu'on m'as appris, plutôt que de le baser entièrement sur la moral. Les gens ont beaucoup de mal avec le sens de la justice, à mon sens, et il y a beaucoup d'injustice d'ailleurs....

Voilà, bonne soirée à toi aussi Smile
avatar
Rockman
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 21/07/2017
Age : 30
Localisation : Quelque part en France
http://mbti.forumactif.com

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mar 14 Nov - 0:21
Bonsoir. Tes réponses aux questions mettent, selon moi, plusieurs choses en lumière:

D'abord, et principalement, beaucoup de tes réponses semblent aller dans le sens de l'axe P. En effet, la réponse aux buts dans la vie est floue et non structurée. La réponse à l'organisation mentale renvoie sur des éléments d'organisation fonctionnelle (perte d'objets). Les plans pour plus tard sont également assez flous, mais réalistes. Dans cette optique, on aurait alors une fonction de perception extravertie.

Sur l'axe I-E, tes réponses semblent indiquer sans trop de doute une prévalence de l'introversion. Calme, seule ou en petits groupes, personne qui se retient en groupe...je pense qu'on peut établir une fonction principale introvertie.

Concernant la dominante introvertie, il s'agit alors de T ou F. Ici aussi, pas trop de mal à repérer dans tes messages la prise en compte des autres et principalement des affects des autres dans la prise de décision. L'explication sur la crainte du jugement d'autrui semble pertinente. Fi, donc.

Enfin, pour l'auxiliaire, elle est à mon sens la plus parlante:

En effet, la plupart de tes réponses semblent aller dans le sens d'un vécu dans le présent, d'une impulsivité et d'un rapport aux sensations. Pour prendre quelques exemples, on note une organisation de l'environnement de vie, détail certes anodin, mais aussi un apprentissage par la pratique, un rapport aux sensations (parcs/films) intense, et peu de détachement.
Du coup cela me fait plus penser à du Se-aux.

Fi-Se-Ni-Te, ISFP, donc.

Que penses-tu de cela? C'est quand même pas mal éloigné d'INFJ (Ni-Fe-Ti-Se)

Enfin, une autre remarque me vient en lisant le texte.

Tu sembles porter une attention particulière aux apparences et au regard porté sur toi par les autres. Et tu dis toi-même que cela t'inhibe, de porter certains vêtements, par exemple.
Es-ce que cela pourrait aussi biaiser ta vision de toi-même ?

Car on peut remarquer des incohérences dans le questionnaire, comme la question 18 et 23, ou tu dis d'abord être impulsive et prendre des décisions immédiates, avant de rectifier et de dire le contraire. De plus, ton texte renvoie une notion de stabilité, de résistance. Cependant, par deux fois, tu fais référence à un "vécu difficile",  qui n'a pas été abordé plus que ça, mais qui du coup pose la question de son évocation.

Idem pour un apprentissage par la pratique, justifié ensuite en disant
Spoiler:
"mais les réflexions d'idée abstraite me dérange absolument pas"
. Ainsi la justification me parait plus de l'ordre de l'apparence ici.

Mes questions sont donc les suivantes :

Avais-tu déjà envisagé le type ISFP ?
As-tu des à-priori négatifs sur certains axes du MBTI ?
Comment expliques-tu les réponses antagonistes : simple oubli, étourderie, désorganisation de la pensée, ou différence entre le vrai et ce qu'il est préférable de montrer ?
Et si c'est le cas, pourquoi ce genre d'inhibitions ?
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mar 14 Nov - 14:22
Bonjour,
alors, ça m'étonnes car si je pensais avoir un possible type qui me ressemble en dehors de l'INFJ serait l'ISFJ.
J'apprécie que tu y accorde du temps et merci pour cette analyse
Donc l'axe P, j'ai peu de chose à dire là dessus, simplement que malgré un avenir "flou" , je le perçois plutôt comme une flexibilité, on peut prévoir mais jamais tout prévoir. Je me vois réussir dans se que je fais, dans le domaine que j'ai choisis...

I/E, je n'ai rien à dire. C'est pas simple de juger l'introversion et l'extraversion des gens sur internet.

"Ici aussi, pas trop de mal à repérer dans tes messages la prise en compte des autres et principalement des affects des autres dans la prise de décision. L'explication sur la crainte du jugement d'autrui semble pertinente. Fi, donc. "
Je trouve ça plutôt étonnant car au contraire je trouve se comportement plus Fe que Fi. C'est peut-être l'une des fonctions auquel j'ai le moins de doute c'est que je suis très possiblement Fe (pas en dom, mais en aux ou autre). De se que j'ai compris, le Fi accorde d'avantage d'importe à ses propres valeurs internes, il se met en accord avec elles et cherche l'adhésion...
D'ailleurs, rien qu'à la première lecture je me suis vue dans le Fe beaucoup plus facilement. Simplement car, si j'agis avec la crainte du jugement c'est en partie pour plaire aux autres. Ma discrétion est là car j'aime solidifier l'harmonie du groupe, m'intégrer au mieux sur l'entourage et aider mon prochain. Je visualise très bien les valeurs social d'un groupe et je m'y adapte, au point où je m'oublie pour le bien de mes proches.

Pour l'auxiliaire, c'est peut-être la fonction auquel j'aurais le moins penser; le Se.
J'ai du mal m'exprimer sur ma personne (en même temps je m’adapte tellement aux circonstances que je me perds de vue), en réalité je suis extrêmement détacher de tout se qui bouge, j'ai un temps de réaction en moins. Le contact avec les autres me dégoûte très facilement, et j'ai appris à être spontanée par moment car j'ai passée mon BAFA (gros, gros travail sur l'extraversion), on me voit des fois faire des expériences de "S" (Tinder, boire de l'alcool, danser...) car si j'essaye rien, je déprime. Et contrairement à se qu'on peut croire, l'alcool je bois plutôt pour faire plaisir aux autres, tinder c'est une grosse catastrophe, et danser n'est pas DU TOUT, une chose que j'apprécie. C'est plutôt du bluff pour pouvoir être bien vu des autres, mais j'ai vraiment beaucoup plus de facilité avec mon monde imaginaire que le réel. Quand j'étais petite j'étais dans ma bulle à un niveau ou des personnes s'inquiétait pour moi, j'ai eu le droit au psy et j'ai louper de peu à un diagnostique d'autisme.

J'ai analysée mon enfance/adolescence (même si elle se finis tout juste), et le Ni/Fe me parait le plus plausible dans tout les cas.

Donc j'en pense que ISFP ressemble plus à se que je veux paraître que ce que je suis réellement..


Tu sembles porter une attention particulière aux apparences et au regard porté sur toi par les autres. Et tu dis toi-même que cela t'inhibe, de porter certains vêtements, par exemple.
Es-ce que cela pourrait aussi biaiser ta vision de toi-même ?

Effectivement, j'ai une conscience de l'autre qui fait que je biaise la vision que j'ai de moi même, et surtout, surtout, je biaise la vue des autres. Bon nombre de fois j'ai eu le droit à des déceptions ou surprise car les gens ne comprennent pas comment je peux être... Et je me persuade aussi d'être comme tout le monde. Je me mens à moi même facilement (c'est des tendances que je juge du type 3 de l'ennea).

tu dis d'abord être impulsive et prendre des décisions immédiates, avant de rectifier et de dire le contraire. De plus, ton texte renvoie une notion de stabilité, de résistance. Cependant, par deux fois, tu fais référence à un "vécu difficile",  qui n'a pas été abordé plus que ça, mais qui du coup pose la question de son évocation.
J'ai une certaine volonté à paraître forte, mais si j'ai évité les histoires de "vécu difficile", c'est que c'est beaucoup trop long à expliquer et que ça sort du sujet Smile je suis prête à expliquer si il le faut. Mais il me semble que les expériences change parfois le caractère.
Et je m'excuse si il y a des incohérences, j'ai pas bien relue. Quand je parle de décisions immédiate, disons que généralement je suis pas indécise, mais je suis pas pour autant dans l'action directe. Je suis prête à faire plusieurs heures de recherche pour trouver par exemple ... Un sac. Dans l'idée, j'ai déjà le modèle en tête, très clairement, et je cherche ...

J'y ai déjà penser car on me l'as déjà furtivement proposer. Mais Fi et Se sont deux fonctions dont j'ai du mal, je m'y reconnais peu, et quand je le vois chez les autres c'est pas dans leurs meilleurs côtés.
Ma petite soeur est Se dom (ESFP), clairement je vois la différence entre elle est moi sur se point.

Comment expliques-tu les réponses antagonistes : simple oubli, étourderie, désorganisation de la pensée, ou différence entre le vrai et ce qu'il est préférable de montrer ?
Différence entre le vrai et ce qu'il préférable de montrer, liée à une légère désorganisation de la pensée.
Pourquoi? Car je sais d'avance qu'on vas pas me donner le type que je me suis donnée de base Smile

Voilà ^^
avatar
Moeghan
Messages : 17
Date d'inscription : 08/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mar 14 Nov - 15:40
Bonjour.

Juste quelques questions aléatoires en passant (après je laisserai les pros à l'oeuvre What a Face ).

As-tu déjà creusé la fonction Se en profondeur? (En laissant de côté l'aspect sportif/actif/recherche de plaisirs) Car pour l'instant ce que tu en évoques ne fait que souligner des clichés Se-dom dont la valeur peut être discutable. Si tu es dans un axe Ni-Se, ton inférieure doit te jouer des tours, en as-tu des exemples?

Arriverais-tu à expliquer ta vision de ces deux fonctionnements Ni-Fe-Ti et Fi-Se-Ni? (Si tu devais les expliquer à une tierce personne.)

Comment démêles-tu Fe de Fi? Sachant que les valeurs ne sont pas forcément en contradiction, mais qu'ultimement, le Fe cherchera à se ressourcer dans le partage de ses émotions auprès d'autres personnes, tandis que le Fi se ressourcera en lui-même. Maturés, les deux peuvent être très semblables, et ne vont se frotter l'une à l'autre qu'en cas de désaccord profond (Fe aura tendance à privilégier le groupe à l'individu).
Tu te reconnais dans Fe. Comment extériorises-tu tes émotions?

On te lâche dans un groupe d'xNFP bavards. Comment réagis-tu face à tout le Ne qui va déchaîner? Ton cerveau va-t-il exploser? Vas-tu rêver de mettre de l'ordre dans les explications de chacun? Vont-ils te sembler trop individualistes au bout d'un moment? Aimerais-tu qu'ils synthétisent un peu? Laughing


(Pfiouh cela faisait un moment que je n'avais pas relu certaines définitions légères de Fe/Fi, on dirait que les Fi sont de gros autistes et que seuls les Fe sont des gens attentifs au bien-être des autres /faceplam. Quel effroyable tri à faire sur les différents sites pour retrouver des sources plus correctes...)
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mar 14 Nov - 16:09
Bonjour Moeghan Smile
Merci de lire le sujet et d'y réagir !

As-tu déjà creusé la fonction Se en profondeur? (En laissant de côté l'aspect sportif/actif/recherche de plaisirs) Car pour l'instant ce que tu en évoques ne fait que souligner des clichés Se-dom dont la valeur peut être discutable. Si tu es dans un axe Ni-Se, ton inférieure doit te jouer des tours, en as-tu des exemples?

J'ai citer que des clichés en effet.
Je n'ai pas chercher particulièrement, j'ai compris plus ou moins que c'était, c'est une fonction que j'aimerais bien être par certain aspect. Peux-tu développer cette fonction? Smile

Et l'histoire Ni/Se, a quel type d’expérience fais-tu référence? "Joue des tours" de quel manière?

Arriverais-tu à expliquer ta vision de ces deux fonctionnements Ni-Fe-Ti et Fi-Se-Ni? (Si tu devais les expliquer à une tierce personne.)
Ce que j'en dirais... J'expliquerais chaque fonction, et je dirais que l'un est beaucoup plus axé sur lui même (Fi-Se-Ni) et que l'autre plus sur sur son prochain (Ni-Fe-Ti). Le Ni donne à la personne une vision beaucoup plus profonde de se que pourrait être les autres, sont futur, il pense connaître une vérité. Heureusement, quand le Ti est développer le Ni devient beaucoup plus logique (normalement).
Le Fi-Se-Ni, est plus concentrer sur le moment présent, à agir, ils sont souvent plus spontanée. Je ne sais pas trop quoi dire d'autre, je connais les fonctions mais ce qui me vient en tête sont plus des clichés qu'autre chose.

Comment démêles-tu Fe de Fi?
Tu as exprimé comment je le démêle x)

Tu te reconnais dans Fe. Comment extériorises-tu tes émotions?
Comment j'extériorises mes émotions ... Généralement, quand je ressens quelques chose de fort, ma première envie et de la partager. J'ai un énorme besoin de partager, communiquer, échanger. Rester seule me vas que dans une certaine mesure...

On te lâche dans un groupe d'xNFP bavards. Comment réagis-tu face à tout le Ne qui va déchaîner? Ton cerveau va-t-il exploser? Vas-tu rêver de mettre de l'ordre dans les explications de chacun? Vont-ils te sembler trop individualistes au bout d'un moment? Aimerais-tu qu'ils synthétisent un peu? Laughing

Je peux me prendre au jeu, mais si c'est trop bordélique, je vais avoir envie de ranger, "organiser" leurs explications. Généralement j'ai pas de mal à comprendre mon prochain, donc je vais plutôt spontanément synthétiser ce qu'ils disent Smile

Voilà !
avatar
Moeghan
Messages : 17
Date d'inscription : 08/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mar 14 Nov - 23:34
Le souci est qu'on ne peut typer qu'avec une bonne compréhension des fonctions et leur articulation.

Les fonctions peuvent être utilisées d'une bonne ou d'une mauvaise façon (saine ou déséquilibrée). Chacune, en excès ou insuffisance, a ses caractéristiques (cf documentation sur le net). Dans les versions très déséquilibrées, on devient presque notre inverse.
L'axe fait référence à l'ordre des fonctions. Si tu es Ni-dom, ta faiblesse est l'inférieure Se (excès sensoriels, décalage par rapport à l'environnement physique, maladresse...).

Chez certaines personnes, le typage est ardu car le fonctionnement parait très flou alors qu'il est évident pour d'autres.

A mon modeste niveau, je n'ai pas vraiment d'idée encore sur ton type, mais tes arguments me paraissent stéréotypés et ça, c'est gênant pour comprendre (à voir si les autres ont cette impression). C'est dommage car c'est toujours intéressant et amusant ce genre de sujet. Pour la majorité des membres, nous n'en sommes pas au stade découverte aussi c'est quelque peu frustrant de ne pas avoir plus d'indices. C'est peut-être juste par rapport à la formulation.

(Ex: Fi peut être très altruiste et centré sur les autres, tous les F-doms/aux ayant un rapport particulier à l'Humain. Chacun pense connaître des vérités, aime partager ce qu'il aime, peut se sentir décalé par rapport à un groupe donné (différence de valeurs, culture, centres d'intérêt, personnalités, vécus..) etc.)

Donc jusque là rien ne tranche vraiment. Je vais laisser les autres continuer, pas assez de matière pour l'instant pour en tirer une intuition pour ma part, il faudra parler plus ou flooder plus  Wink  (après, il n'y a pas d'urgence à arrêter un jugement).
avatar
Rockman
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 21/07/2017
Age : 30
Localisation : Quelque part en France
http://mbti.forumactif.com

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mer 15 Nov - 4:23
Merci de ta réponse.

Avant toute chose, je vais tenter de relever des éléments qui me semblent pertinents:

Je note la réponse suivante:
Tynnea a écrit:Car je sais d'avance qu'on vas pas me donner le type que je me suis donnée de base

Du coup, il semble que tu altères les données pour coller au type que tu souhaites? N'est-ce pas, quelque part, une contradiction avec le fait d'être ouverte à la remise en question?
Pourquoi penses-tu que mon avis, ou l'avis général, ne sera pas le même que le tien?
Et même dans ce cas, cela montre peut être qu'il nous manque juste des éléments? Ou, au contraire, que tu ne te connais pas aussi bien qu'escompté, peut être? Après tout, tu es encore jeune, c'est une probabilité qu'il convient de prendre en compte, à tout le moins.

Tu dis:
Tynnéa a écrit:Donc l'axe P, j'ai peu de chose à dire là dessus, simplement que malgré un avenir "flou" , je le perçois plutôt comme une flexibilité, on peut prévoir mais jamais tout prévoir
.
Et justement, la préférence de la flexibilité, de se garder les options ouvertes, est, en temps normal, proche de P.

cependant, la suite m'est étrange:
Tynnéa a écrit:Je me vois réussir dans se que je fais, dans le domaine que j'ai choisis...

Je ne comprends pas le lien entre la réussite dans un domaine et le P ou le J? Y aurait-il quelque idée reçue sur les types P? A priori, la réussite scolaire et professionnelle n'est pas dépendante de l'un ou de l'autre. Ni l'ambition, d'ailleurs.

Vient ensuite la question Fe/Fi.

Suite à ton message, je suis allé relire les deux descriptions. Voici ce qu'on peut lire sur Fe, puis sur Fi:
Spoiler:
Fe: Recherche l'harmonie avec/entre les personnes. Les valeurs (relationnelles et culturelles) sont importantes. Communique/Tient compte des autres/Organise les groupes pour satisfaire leurs besoins et respecter leurs valeurs/sentiments. Maintient l'organisation/les valeurs de groupe et essaie de satisfaire autrui.
=>définit si quelque chose est approprié ou acceptable pour les autres ;

Fi: Recherche l'harmonie de ses actions et pensées avec ses valeurs personnelles, complexes à définir. Considère l'importance/valeur,  évalue les choses à partir des vérités sur lesquelles ils se fondent. Clarifie les valeurs pour obtenir l'adhésion.
=>décide si quelque chose a du sens et s’il mérite d’être défendu ;

Si on se base sur ce que tu nous a montré de toi, jusque là, ce n'est pas une recherche d'harmonie qu'on constate principalement ici. Le fait de tenir compte des autres est relativement limité, puisque tu déclares que, de base, tu n'obtiendrait pas le type voulu.

Cependant, j'ai l'impression que tu cherches à obtenir l'adhésion, puisque tu nous a également déclaré altérer un peu la réalité, cette "différence entre le vrai et ce qu'il est préférable de montrer".

A titre personnel, et cela n'engage que moi, j'y vois plus une dynamique Fi que Fe. Mais c'est une interaction ponctuelle, je le conçois fort bien.
Cependant, j'aimerais rappeler que les types Fe n'ont pas le monopole de l'empathie et de la compassion. Les personnes gentilles, qui se soucient d'autrui avec leur sincérité propre ne sont pas "Fe". Si tu te retrouves dans ces valeurs, tant mieux, les gens sincèrement "bons", au sens classique du terme sont assez rares. et les "Fi" ne sont pas des égoïstes.
De plus, le fait de s'inhiber fait penser à une recherche d'adhésion, là encore.

J'ai donc une autre question: Penses-tu que, peut-être, tu idéalises Fe?

Car tu dis:
Tynnéa a écrit:J'y ai déjà penser car on me l'as déjà furtivement proposer. Mais Fi et Se sont deux fonctions dont j'ai du mal, je m'y reconnais peu, et quand je le vois chez les autres c'est pas dans leurs meilleurs côtés.

Cela semble indiquer un rejet de Fi/Se vus comme "négatifs".  Pour ta sœur, si elle est ESFP, alors la dynamique n'est pas la même que pour l'ISFP. A titre indicatif, le type qui ressemble le plus à l'INTJ, c'est l'INFJ, en terme de fonctions, pas spécialement l'ENTJ.
Jung considérait l'orientation de l'énergie comme étant l'axe le plus important chez une personne.

Pour les autres précisions, je n'ai rien à ajouter, c'est plutôt clair.

Avant de poursuivre, je vais attendre déjà ta réponse aux questions pour avoir de nouveaux éléments afin de confirmer, ou d'infirmer, mon hypothèse actuelle. Si tu as (ou d'autres), un autre point de vue, une autre interprétation des même données, surtout n'hésites pas, plusieurs points de vues sont toujours préférables.
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mer 15 Nov - 12:48
Salut Moeghan et Rockman
Alors, je n'ai pas autant d'expérience que la plupart des personnes ici présente sur le forum. Ma découverte s'est faites sur le net, de fil et en aiguille, j'ai compris le fonctionnement et l'essence des fonctions, mais les "détails" et articulation reste à apprendre pour moi. J'ai compris les fonctions qui me parlait le plus en essayant comme je peux à les décalquer sur mon quotidien et ma propre personne. Je n'ai jamais lue de bouquin sur le sujet, j'ai fait se que j'ai pue avec le net (qui est très peu évidant avec la quantité d'information fausse/ stéréotyper/mal développer). Et en plus, mon domaine d'étude est assez loin du domaine psychologique, (je vois que beaucoup sont en rapport avec la psychiatrie, fac de psycho etc..)
Le Se, j'ai parler de ma soeur (ESFP), bien sûr qu'elle n'a pas les mêmes articulation que un ISFP, ou un ISTP ou que sais-je. Mais le Se j'arrive à l'interpréter grâce à se que je sais d'elle et se que j'en ai compris.
Pour répondre à la question si le Se me joue des tours, eh bien, j'aurais tendance à dire oui sans réel certitude. J'ai compris que le Se (sensitive extraversion), c'est une fonction liée aux sensations sensoriel. Un Se dom aura spontanément l'envie d'explorer ses sensations avec le monde extérieur (ex: toucher, sentir, voir, bouger...).
Pourquoi je fais une forme de rejet envers cette fonction? Simplement que je m'y retrouve pas dans un premier temps, dans ma vie de tout les jours j'apprend (donc pas spontanée) à l'être, pour me connecter au monde extérieur. Je ne laisse pas assez de place à mes sensations réel (ex: manger sans prendre conscience de se que j'ai dans l'assiette, ne pas profiter de la vue...).
Et dans un certain paradoxe, trop de sensation m'effraye et me repousse, je suis trop sensible pour un film d'horreur, un parc d'attraction à sensation forte ou faire une action qui me demande trop de recul à mes ressentis. J'apprend avec le temps car j'ai le souhait de réussir à faire toujours mieux, être devant du monde, essayer de pas m'ennuyer aux soirées... Car d'une certaine manière je considère que c'est m'a faute de ne pas être comme tout le monde.
Rockman ;
Du coup, il semble que tu altères les données pour coller au type que tu souhaites? N'est-ce pas, quelque part, une contradiction avec le fait d'être ouverte à la remise en question?
Pourquoi penses-tu que mon avis, ou l'avis général, ne sera pas le même que le tien?
Et même dans ce cas, cela montre peut être qu'il nous manque juste des éléments? Ou, au contraire, que tu ne te connais pas aussi bien qu'escompté, peut être? Après tout, tu es encore jeune, c'est une probabilité qu'il convient de prendre en compte, à tout le moins.

Si je me retrouve avec se genre de comportement, c'est que j'ai la mauvaise manie de vouloir répondre à la demande de mon prochain. J'ai une tendance "caméléon" qui me fais carrément perdre de vue qui je suis. Voir on m'a dit qu'il est possible que j'ai un trouble de suradaptation...
Est-ce que c'est en contradiction avec le fait d'être ouverte à la remise en question, oui et non, j'ai fait une démarche de remise en question donc je suis prête à le faire. Mais inconsciemment je me met sur une défensive alors qu'il n'y a pas lieu d'être... Ma confiance en moi et plutôt fluctuante.
Pourquoi je pense que mon avis sera pas le même que celui de la majorité; simplement car le mbti est tellement vaste que les points de vue, information selon les personnes peuvent radicalement changer. Vous aimez tous le mbti, mais qui dit que la plupart des gens ici voient clairement juste? Difficile d'en juger (et c'est aussi ça qui rend le mbti clairement fascinant, pas les nombres d'avis divers...).
Je crois me connaître, mais mon intérêt pour la psychologie dans sa globalité est là pour répondre à ma question du "Qui suis-je?" et "Qui sont les personnes autour de moi?". Mais y répondre est extrêmement complexe, j'ai un peu l'espoir que le mbti rend les choses plus simple, mais c'est faux. Je repère des fonctions, mais au final je pourrais être autre.

Je ne comprends pas le lien entre la réussite dans un domaine et le P ou le J? Y aurait-il quelque idée reçue sur les types P? A priori, la réussite scolaire et professionnelle n'est pas dépendante de l'un ou de l'autre. Ni l'ambition, d'ailleurs.
En réalité j'ai appris que le P et J ne sont que des petits indicateurs sur certain trait qui peuvent possiblement apparaître. Les J globalement plus "structuré" ou "organiser", et les P plutôt capable "D'improvisation" et de grande "flexibilité". Est-ce vrai ? Aucune idée, tout dépend comme la personne utilise ses fonctions et dans l’environnement qu'il a besoin. A priori je me dis "J" car j'ai une tendance naturel à ranger mon environnement, ou même celui des autres. Mais Je pense pas que ça définisse quoi que se soit

Fe: Recherche l'harmonie avec/entre les personnes. Les valeurs (relationnelles et culturelles) sont importantes. Communique/Tient compte des autres/Organise les groupes pour satisfaire leurs besoins et respecter leurs valeurs/sentiments. Maintient l'organisation/les valeurs de groupe et essaie de satisfaire autrui.
=>définit si quelque chose est approprié ou acceptable pour les autres ;

Fi: Recherche l'harmonie de ses actions et pensées avec ses valeurs personnelles, complexes à définir. Considère l'importance/valeur, évalue les choses à partir des vérités sur lesquelles ils se fondent. Clarifie les valeurs pour obtenir l'adhésion.
=>décide si quelque chose a du sens et s’il mérite d’être défendu ;


Alors, pourquoi je bloque sur le Fe. Déjà, je tiens à dire que j'ai conscience que le Fi/Fe n'est pas binaire à mes yeux, et que je m'intéresse pour à l'axe introvertie/extravertie.
Dans la définition global que je me dirais Fe dans tout les cas, pourquoi ; car spontanément, dans mon adolescence, mon moi le plus "pure" j'agis en Fe. J'ai toujours eu le sentiments, l'envie, le souhait, et le réflexe de m'harmoniser avec le groupe. J'ai toujours penser à respecter mon prochain, le maintenir dans se qu'il est, pour le pousser à aller plus loin. Si je me retrouve à essayer de convaincre pour avoir une forme d'adhésion c'est qu'on me demande mon avis, et que j'essaye d'être logique (bon logique foireuse, je l'admet), car j'ai toujours penser que les autres n'ont pas spécialement envie d'être convaincu par moi ou quoi. Car je fuis de base le conflit comme la peste, je m'énerve jamais...
Dans les problèmes je m'oublie pour les autres.
Quand j'ai subis des harcèlements au collège, c'était des filles qui m'attaquait car je parais "narcissique", "égocentrique", "hautaine" et tout le tralala... Comment j'ai réagis? En essayant de répondre dans leur sens. Je me donnais toute seule des coups, en oubliant complètement que je peux dire non, qu'elles peuvent avoir tord etc. Fi pour l'adhésion? Ou simplement Fe pour éviter de briser une harmonie? Je crois pas qu'on obtient l'adhésion en étant prête à s'auto punir.
Et c'est très récent que j'ai pris un comportement comme on peut le voir, avec un côté "dure", réticent. J'ai des envies de prendre des responsabilités et de faire des choses (liée à mon âge, en étant étudiant on as des envies de faire).

Alors.... Pour un autre point de vue, je dirais simplement que ce que les autres peuvent constatés en premier chez moi c'est mon comportement clairement Fe. Après le Se, je comprend difficilement, à la limite je trouverais le Si plus adapter aux vues de ma personnalisé. Pour ça que j'ai suggérer l'ISFJ, mais dans le cas du Si, je dirais qu'il est bien biscornue ^^

J'attend vos réponses Smile
avatar
Beryl
Messages : 62
Date d'inscription : 02/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mer 15 Nov - 13:19
Salut Tynnea. cat




Questions rapides en passant.


  • Es tu particulièrement introvertie ?
  • As tu un manque de confiance en toi ?
  • Es tu timide ?


Ensuite, j'ai l'impression que tu cherches un fonctionnement cognitif qui expliquerait tes difficultés.

Tynnea a écrit:Exemple : " Et dans un certain paradoxe, trop de sensation m'effraye et me repousse, je suis trop sensible pour un film d'horreur, un parc d'attraction à sensation forte ou faire une action qui me demande trop de recul à mes ressentis. J'apprend avec le temps car j'ai le souhait de réussir à faire toujours mieux, être devant du monde, essayer de pas m'ennuyer aux soirées... Car d'une certaine manière je considère que c'est m'a faute de ne pas être comme tout le monde. "
Exemple :  " Car je fuis de base le conflit comme la peste, je m'énerve jamais...
Dans les problèmes je m'oublie pour les autres.
Quand j'ai subis des harcèlements au collège, c'était des filles qui m'attaquait car je parais "narcissique", "égocentrique", "hautaine" et tout le tralala... Comment j'ai réagis? En essayant de répondre dans leur sens. Je me donnais toute seule des coups, en oubliant complètement que je peux dire non, qu'elles peuvent avoir tord etc "

(ça fait beaucoup de vert oui).


  • Du coup, vois tu du positif dans la fonction Fe (par rapport à toi) ?
  • Ainsi que dans la fonction Ni ?
  • Qu'est ce que ça t'apporte ?
  • Comment articules tu Ni-Fe chez toi par exemple ?

  • Et pour ISFJ, qu'est ce qui t'as fait hésiter, qu'est ce qui ne colle pas avec le Si ?
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Mer 15 Nov - 14:09
Bonjour Beryl, merci de réagir Smile

-L'introversion, j'avoue que les notion que Jung m'échappe mais en même temps que les comprends, le sens des énergies etc.. Spontanément, je dirais introvertie car c'est l'image que j'ai toujours donnée aux autres, mais dans les termes de Jung... Je suis pas spécialement sûr.
-Oui j'ai un manque de confiance en moi, que je compense parfois avec une forme de narcissisme quand je vais pas bien. Après, des fois j'ai réellement confiance en moi, mais faut des bonnes conditions, un domaine que je connais... Je prend même une tendance leader quand je sais parfaitement quoi faire.
-Petite, oui je l'étais. Mais je me décrirais comme étant plutôt réserver que timide. Je n'ai pas peur des autres, mais je ne vais pas direct vers mon prochain et je ne dirais pas tout de moi.

Je vois toute les fonctions comme ayant du positif et du négatif. Celle que je n'ai pas explique peut-être le manque et ma difficulté dans certaine domaine...?

Du coup, vois tu du positif dans la fonction Fe (par rapport à toi) ?
Ainsi que dans la fonction Ni ?
Qu'est ce que ça t'apporte ?
Comment articules tu Ni-Fe chez toi par exemple ?

Et pour ISFJ, qu'est ce qui t'as fait hésiter, qu'est ce qui ne colle pas avec le Si ?


J'y vois du positif si on sait l'utiliser correctement, un Fe dans sa splendeur aide, est intègre, et l'harmonie est là, pour tout le monde. Mais dans son côté négatif, il est jugeant, il peut avoir l'air hypocrite...
Dans le Ni, le plus grand côté positif, c'est cette possibilité de plus ou moins prévoir, d'imaginer, crée... Et son côté négatif, c'est qui doute pas assez si il ne fait pas attention, et parfois il mène au mauvais endroit.
ça m'apporte à mon sens une vision beaucoup plus globale, l'accès à un monde complètement secret... J'ai une créativité qui est très bonne, et j'ai beaucoup plus de curiosité pour savoir comment une personne peut avoir une intuition.

Je dirais que la manière dont je l'articule, c'est... Quand je vois quelqu'un, que je regarde cette personne dans les yeux, j'ai l'impression de ressentir intuitivement se qu'il/elle pense, se que cette personne ressent. Et je vais m'y aider pour me rapprocher, apporter des infos, aider, je m'accorde à cette personne. J'ai le "fantasme" enfant d'être compris en un seul regard. Et assez souvent je me retrouve avec des informations concernant mon entourage sans provenance particulière. Ex: Pour une raison que j'ignore, je sais que je fais penser à la fille d'un de mes profs (d'ailleurs il m'associe à des éléments qui me correspond pas ?); le siège que ma grand-mère ne prend jamais, sans qu'on me l'ai jamais dit, c'était sûrement le siège de mon grand-père avant qu'il soit mort. Des informations en bazard, et souvent, chez certaine personne cela crée un choque et me sortent des "comment tu le sais" alors que ça me parait naturel. Ou alors j'ai un sens de l'observation et du non-dit très aiguiser?

Alors, de se que j'ai compris, le Si est ne fonction des ressentis interne. Les personnes ayant cette fonction démontre une certaine capacité à bien trier les informations externe et ils savent comment l'utiliser. Elle reste de le domaine de la perception et de la prise d'information... Elle est tournée sur le passer.
Se qui ne colle pas avec le Si, je suis un catastrophe ambulante lorsque que je récupère des informations précises et j'ai beaucoup de mal à refaire se qu'on me montre. Petite, j'y aillais toujours à l'intuition, je savais où aller, mais jamais comment.
Et globalement, mon imagination et mes créations était axé sur le future, plus que sûr le passer. Même maintenant, je repense souvent au passé, mais le future reste la dominante dans mes actions.

J'ai répondue du mieux que je peux Smile
avatar
Beryl
Messages : 62
Date d'inscription : 02/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Jeu 16 Nov - 21:12
Merci de tes réponses.
Je n'ai pas de typage arrêté sur ton cas, juste IxFx me semble solide.

Du coup, je te propose ce nouveau petit questionnaire en bas du topic : ici. Tu peux faire les 4 situations, ou juste 1 pour commencer.

Conseil de mise en page : Tu peux copier/coller la situation de ton choix dans une balise spoiler
Code:
[spoiler] Copier/coller Situation Blabla [/spoiler]
1.1 Ta Réponse
1.2 Ta réponse
1.3 Etc.
 
Et répondre aux questions juste en notant leur numéro, à l'extérieur de la balise.

cat
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Lun 20 Nov - 15:21
Spoiler:
SITUATION 1 - PÔLE EMPLOI


À la recherche d'un emploi, vous trouvez trois offres proposant des revenus et conditions matérielles équivalentes.
Offre A - Vous serez responsable de plusieurs équipes et devrez répartir les tâches adéquatement. Les missions sont passionnantes et proposent à la fois du défi et de l'évolution rapide, en plus d'un aspect social important avec vos collaborateurs. En revanche, on attendra beaucoup de vous et vous risquez de devoir faire des heures supplémentaires pour être à la hauteur de votre rôle.
Offre B - Vous travaillerez dans un service public où la stabilité de l'emploi est assurée et où vous aurez régulièrement des tâches assez similaires à faire. Vous évoluerez doucement, mais vous aurez du temps libre, toujours les mêmes collègues, des congés et votre travail sera peu stressant. En revanche, le service semble mal organisé et souffre de procédures lourdes qui empiètent sur la réactivité générale.
Offre C - Vous n'aurez pas de mission fixe. Vous serez amené(e) à vous déplacer fréquemment (aux frais de l'entreprise) et/ou à travailler sur des sujets très variés, impliquant différentes équipes et différentes personnes, ayant potentiellement une vision des choses et une culture différente. On attend de vous que vous soyez capable de vous adapter aux situations et aux personnes rencontrées en agissant avec tact.


1.1. Quelles offres retiennent spontanément votre attention, et pourquoi ? Quelles offres rejetteriez-vous directement ?
Je dirais que l’offre A ou B retiennent plus facilement mon attention. Mais l’offre A je ne pourrais pas la supporter maintenant (dans un futur lointain peut-être).
Dans mon état actuel e prendrais l’offre B, même si c’est affreusement monotone, et que le services est mal organisé et que à terme cela risque de m’énerver.
Je rejette directement la C car le manque de « base » dut au déplacement risque de me déprimer, et cela me couterait trop d’énergie de toujours m’adapter.

1.2. Qu'est-ce qui, oté ou ajouté à une offre que vous auriez rejeté, vous ferait changer d'avis ? (salaire plus élevé, emplacement, possibilités d'évolution, avantages, thématique particulière ou domaine vous intéressant...)
L’offre A, je l’aurais accepté s’il n’avait pas d’heure sup et que le job n’a pas l’air aussi stressant.

1.3. Y a-t-il un point qui, dans une offre que vous auriez accepté, risquerait de vous rebuter ou de vous poser problème malgré tout ?
Dans l’offre B, la monotonie, le manque de challenge risque de me déprimer réellement à la longue.

1.4. Après avoir fait votre choix, vous décidez de rédiger votre lettre de motivation, pour la joindre à votre candidature. Est-ce un exercice difficile ? Parvenez-vous aisément à formuler les choses ? Préférez-vous rester sobre ou faire dans l'originalité ?
Je préfère être sobre et soulignant les possibles originalités que je peux apporter.
Sinon, je dirais que c’est faisable, même si ce n’est pas une facilité pour moi de base.

1.5. Finalement accepté dans le "job" de vos rêves (ou le moins pire), vous y passez un mois et découvrez que, même si le travail en lui-même est plaisant, l'ambiance est plutôt mauvaise. Non-dits, conspirations des collègues, froideur des chefs, rien n'est fait pour vous intégrer. Comment réagissez-vous ? Briser la glace, vous isoler, craquer sous la pression ?
L’ayant déjà vécu, au début je m’isole, je craque puis je décampe. Si personne ne souhaite de moi il ne sert à rien que je reste, même avec tous les efforts d’intégration que j’ai faite.
Actuellement, si ça se reproduit, je dis rien, et je fais en sorte de partir le plus vite possible. Tout ça en donnant le moins de signe possible de mon état.
Généralement, jamais, mais JAMAIS je montre de signe extérieur de mon état.

1.6. Qu'est-ce qui serait susceptible de vous faire quitter votre travail ?
Que ça ne marche pas, que ce n’est pas intéressant et que j’ai d’autre opportunité…

Spoiler:
SITUATION 2 - LES FEUX DE L'AMOUR

Vous avez un ami et une amie auxquels vous tenez de façon équivalente. Depuis maintenant plusieurs mois, ils sont en couple et tout semble se passer pour le mieux, les deux s'aiment beaucoup. Cependant, au détour d'une conversation en tête-à-tête, votre ami vous avoue qu'il trompe sa dulcinée avec une autre.

2.1. Il vous l'annonce en évoquant tout le regret qu'il ressent et le tourment qui l'anime, en insistant pour dire qu'il s'agissait de l'erreur d'un soir et en vous suppliant de ne rien dire. Que décidez-vous de faire ? Allez-vous le trahir ou être son complice ? Choisirez-vous d'intervenir quitte à briser votre amitié avec l'un des deux, agirez-vous de façon indirecte, choisirez-vous de rester en retrait ?
Je ne dirais rien, c’est son choix, je le respecte. C’est leur histoire, je suis ravi qu’il me le partage mais je n’ai pas à influencer mes amis. De toute façon, ne rien dire c’est ni un mensonge, ni une vérité, et le principe est aussi que je ne suis pas sensé le savoir.

2.2. S'il vous l'avait annoncé en paraissant assez désinvolte et en expliquant que dans sa façon de voir le couple, ce n'est pas dramatique, auriez-vous réagi et/ou agi différemment ?
Oui, je lui aurais conseillée de la quitter sur le champ, et que s’il s’en fout il a qu’à voir ailleurs.

2.3. Imaginons maintenant que vous êtes proche de votre ami, mais que votre "amie" n'est qu'une personne avec qui vous vous entendez bien, sans plus. Le fait de ne pas connaître la "cible" du mensonge change-t-il votre façon d'agir ?
Il n’y a pas de mensonge puisque que rien n’est dit, et non ça ne change pas. Ce qui pourrait changer c’et l’état de la personne, si c’était « amie » est dans une posture clairement mauvaise face à cette vérité, je l’orienterais doucement vers autre chose.

2.4. Même question dans le cas inverse, c'est-à-dire dans le cas où vous êtes ami(e) avec la demoiselle, sans avoir une grande affinité pour l'autre.
Ça dépend de ce que je pense de lui, l’affinité n’est pas en cause.

2.5. Quel futur envisagez-vous dans votre relation avec vos amis ? Pourrez-vous leur parler comme si de rien n'était ou choisirez-vous de vous distancer ?
Je pourrais leur parler comme si de rien n’était, en étant un peu sévère avec celui qui a fait l’erreur. Mais s’il s’en rend compte, aucune raison de réellement lui en vouloir.


Spoiler:
SITUATION 3 - LEADER MALGRÉ LUI


Vous êtes investi, sur votre temps libre, dans une petite association (rattachée à une université/collectivité ou non) dont tous les membres se connaissent bien. L'activité peut être sportive, culturelle, artistique, virtuelle (type guilde ou forum), à votre convenance, mais elle est dans tous les cas assez sérieuse et demande de l'investissement.
À l'aise et sans problème particulier, vous êtes globalement apprécié de tous et l'harmonie semble régner. Cependant, un beau jour, le chef décide de quitter ses fonctions et c'est à vous qu'incombe désormais la responsabilité de gérer le groupe - sur sa décision.

3.1. Accordez-vous de l'importance à votre légitimité, et si oui sur quoi la basez-vous ? (par exemple, est-ce que vous êtes plus à l'aise si vous avez été élu démocratiquement, ou si vous êtes le plus ancien ?)

Je serai autant à l’aise avec le vote démocratique que si j’étais la plus ancienne. SI on m’accorde des responsabilités, c’est qu’on me fait confiance et que j’en suis capable, j’aurai aucun problème à mener le groupe.

3.2. Le groupe vous félicite et semble plutôt enthousiaste. Vous qui étiez un membre ordinaire, vous voilà désormais au centre de l'attention. Cela vous fait-il peur ? Cela est-il au contraire plutôt plaisant ?
Cela pourrait me faire peur si je ne connais personne. C’est plutôt plaisant pour moi, mais si ils en font trop c’est gênant.

3.3. Quelques temps après votre prise de fonctions, trois nouveaux membres souhaitent intégrer le groupe. Vous décidez de les rencontrer pour voir si vous les acceptez ou non.

Spoiler:
Postulant A : Ami avec l'un des membres, il a entendu parler de l'ambiance et désire avant tout passer de bons moments avec son ami, bien qu'étant plutôt intéressé par le sujet principal du groupe. Il semble assez introverti, ou du moins peu intéressé par la vie du groupe en lui-même, mais il peut être investi tant que son ami l'est.
Postulant B : Il semble passionné et est prêt à investir beaucoup de son temps dans l'activité du groupe. Nul doute qu'il en sera un membre important dans peu de temps s'il vous rejoint, et vous fera profiter de ses connaissances. En revanche, plusieurs membres de votre groupe semblent le déprécier, et lui-même paraît peu enclin à taire sa rivalité avec eux, ce qui peut mener à des conflits.
Postulant C : Très sociable mais également sérieux et motivé, ce postulant semble avoir tout pour plaire à votre groupe et être un membre actif. Cependant, vous connaissez déjà cette personne et avez eu un différend important par le passé, en dehors du cadre du groupe.
Pour chacun d'entre eux, que pensez-vous de leur candidature ? Qu'est-ce qui vous pousserait à accepter ou refuser leur présence ? Êtes-vous seul à recruter ou préférez-vous demander l'avis des autres membres ? Quel membre serait le plus difficile à refuser, et pourquoi ?

Je pense leur candidature légitime.
Je pourrais refuser ou accepter leur présence selon leur investissement dans le groupe, en réalité je n’ai pas assez d’information sur leur personne pour accepter une des candidatures…
Je préfère demander l’avis des autres, même si je suis plutôt sûr du mien.
Et la candidature la plus difficile à accepter c’est le Postulant C, car si je le refuse c’est en partie de ma faute (histoire et différent). Mais je le refuse si vraiment c’est grave ce qu’il s’est passée entre nous et que le différent n’est pas prêt de disparaitre.

3.4. Pour organiser un évènement imminent, vous décidez de regarder dans les caisses de votre association/groupe/guilde pour réunir les ressources nécessaires. Et pourtant, surprise, une grande partie de ce que vous pensiez trouver a disparu ! Pour l'instant, personne n'est au courant, et vous êtes le seul à avoir accès à ces fonds en théorie.

3.4.1. Comment réagissez-vous ? Votre priorité est-elle de trouver le coupable, d'assurer le maintien de l'évènement, d'annoncer la vérité au groupe, de sécuriser le "coffre" ? Et comment procédez-vous ?
Je fais d’abord une listes (dans ma tête) des possibilités et des raisons de pourquoi il y a plus rien, ensuite je juge sur le plus probable et je me lance. Je l’annoncerai au groupe qu’après être sûr des évènements, car j’en suis responsable.

3.4.2. Le coupable le plus probable semble être l'ancien chef, ce qui expliquerait peut-être les raisons de son départ... Cependant, vous n'avez aucune preuve, et c'est quelqu'un pour qui tout le monde a une grande estime, vous y compris. Quelle est votre réaction ? Irez-vous parler à votre ancien chef ou ruser pour le prendre sur le fait ? Envisagerez-vous d'autres pistes ou vous concentrerez-vous sur une seule possibilité ?
Je réagirais de manière septique. J’irais lui parler de manière naïve pour voir comment il réagis et en tirer des conclusions, et si je trouve une incohérence, je le bloque et le pousse à dire la vérité (si c’est le cas).
Je me concentrerais d’abord sur cette piste en étant vigilant des autres possibilités.

3.5. Vous réussissez à régler cet incident ou à le faire oublier... Cependant, on vous soupçonne insidieusement d'avoir également pioché dans le coffre, et vous apprenez que certains membres vous critiquent sévèrement dans votre dos (notamment pour dire que vous êtes un "mauvais chef"), tandis que d'autres prennent votre défense. Les membres doutent et cela pourrit l'ambiance. Comment allez-vous gérer les choses ?
Je me montrerais en dominante, et d’un ton assuré je dirais que je n’aurais pas volé, en listant les raisons. Quel est l’intérêt de voler l’argent d’on j’ai besoin ? Aucun.
Et je dirais que leur réaction est négative, et ne dois pas faire partie du groupe. S’ils n’ont pas confiance, ils peuvent partir. Moi ça m’est égal.(et normalement, ils devraient pas partir, et le sentir comme un avertissement). (et par ailleurs, je me demanderais si ce n’est pas eux qui seraient susceptible du vole.)
Pour l’ambiance, je me montre rassurante, et je les motive pour qu’ils aient une plus grande confiance en moi. Le tout avec un sourire, et de manière dynamique.


3.6. Après toutes ces histoires, c'est l'heure de faire le bilan de l'année pour votre groupe. Les chefs profitent souvent de ce moment pour introduire des changements d'organisation, changer les rôles, annoncer de nouveaux projets ou de nouvelles ambitions... mais certains se contentent aussi d'avouer qu'ils veulent juste que le groupe soit sympathique et que les choses sont bien comme elles sont. Où vous situez-vous ?
Entre les deux, je change ce qui est vraiment inutile, et je reste sur la même base. Trop de changement tue le groupe, pas assez ne rend plus ma fonction inutile.

Spoiler:
SITUATION 4 - UN VOYAGE INATTENDU

Vous partez pour un voyage de trois semaines dans un pays très éloigné qui vous fait rêver (Japon, Etats-Unis, Inde, Brésil... au choix), en compagnie de vos deux amis Pierre et Julie, eux aussi très enthousiasmés par le voyage.

4.1. Qu'est-ce qui vous motive à voyager ? Est-ce que c'est le frisson de la découverte, la perspective de passer du temps avec vos amis, les paysages, la culture, les monuments historiques, la nourriture, ou encore autre chose ? Qu'en attendez-vous ?
Tout, si je voyage c’est pour tout. Les amis, le bon moment, la vue, la culture, les découvertes… Et j’attends d’en prendre plein la vue comme je l’imagine du pays.

4.2. Trois mois avant le voyage, vous constatez que Julie a déjà commencé à tout préparer. Vols, hôtel, visites, elle sollicite souvent votre avis et celui de Pierre pour planifier vos journées, quitte à paraître un peu insistante. De son côté, si Pierre n'est pas dérangé par le fait que Julie réserve en avance, il n'a aucune idée de ce qu'il veut faire précisément là-bas, car il ne se projette pas vraiment dans l'avenir, et est plutôt mal à l'aise à l'idée de tout organiser. Et vous, quelle est votre réaction à l'attitude de Julie ?
Je l’approuve, car si elle ne le fait pas j’aurais le réflexe de le faire. Il faut savoir ce qu’on vas/peut faire pour organiser un bon voyage. Après, il ne faut pas non plus que ça gèle les journées si on souhaite sur le moment faire autre chose.

4.3. Une semaine avant le grand départ, Pierre vous demande ce qui était prévu et exprime son désaccord à la vue du programme (pour lequel il a peu participé, puisqu'il ne s'en souciait pas trop), qui comporte trop d'activités "ennuyeuses" à ses yeux. Vous sentez que Julie n'apprécierait pas cette réaction et qu'une dispute entre les deux pourrait s'enclencher, d'autant que Pierre pourrait au dernier moment tout annuler sous prétexte qu'il n'a pas envie de payer si cher pour une colonie de vacances. Que décidez-vous de faire ? Adapter le programme pour qu'il convienne aussi à Pierre ? Le persuader des bonnes intentions de Julie ? Le sermonner ?
Je lui dirais qu’il fallait réagir, et que c’est dommage de s’en plaindre que maintenant. On peut toujours modifier légèrement pour que ça lui plaise, mais pas plus. Je reste diplomate et j’évite le possible conflit inutile entre les deux.

4.4. Vous partez finalement, après que la situation se soit calmée entre vos deux amis, Pierre ayant reconnu avoir été un peu impulsif dans sa réaction. Les premiers jours se passent à merveille, mais vous avez pu convertir une quantité d'argent définie, ce qui limite vos dépenses (à moins de convertir encore de la monnaie, mais à un taux de change peu favorable). Arrivez-vous facilement à gérer votre budget ? Avez-vous tendance à être impulsif lorsqu'une activité ou un souvenir vous plaît ? Êtes-vous à l'affut des bonnes affaires ici ou là, quitte à devoir faire le tour de tous les magasins de la rue au lieu de vous laisser guider ?
Je ne suis pas impulsive, généralement je sais gérer le budget et je compterais sur la quantité d’argent qu’on peut dépenser. Si une activité me plait je le fait en prenant en compte l’argent. Si vraiment quelques chose me plait, je peux me retrouver à faire 10 fois le tour de la rue pour trouver une promo adéquate. Mais faut le faire ahah

4.5. Lors d'une visite, vous devez prendre le train, mais n'étant pas familiers de la langue ou perdus par l'organisation locale, vous vous trompez et vous retrouvez dans une ville inconnue. Julie, plutôt stressée, commence à s'énerver et à accuser Pierre de ne pas avoir fait attention. Ce dernier est plutôt enjoué par la situation, et propose même d'en profiter pour visiter "à l'aveugle" le coin. Incapables de s'entendre, vos deux amis vous demandent de trancher. Comment réagissez-vous, et qu'allez-vous faire ?
Je saurais plutôt d’accord avec Pierre, au lieu de se plaindre autant profiter de la situation, même si c’est peu confortable. Cela permettrait de réfléchir à comment on peut s’en sortir, et de se familiarisé avec les alentours.

4.6. Pour le dernier jour, vous décidez de finir les choses en beauté en retournant dans le lieu qui vous a le plus marqué, en faisant l'activité que vous avez préféré ou en proposant autre chose. Pour ne pas être influencé par les idées des autres, ni vous disputer, vous décidez d'écrire vos envies sur un bout de papier et de tirer au sort. Qu'allez-vous écrire sur votre papier ? Pour le repas final, choisirez-vous le restaurant qui vous a particulièrement plu, ou l'endroit bizarre dont les guides parlent tous mais où vous n'avez pas osé mettre les pieds ?
J’écrirais sur le papier l’activité qui m’a plus (mais comment voulez que je le sache sans l’avoir fait laul)
Et je préfère aller de nouveau au restaurant que j’ai préférée, plutôt qu’un endroit bizarre qui a toute les chances de me déplaire.

4.7. C'est le moment de partir et de retourner à votre petite vie ordinaire... Dès son retour, Pierre pense déjà au prochain voyage, lui qui a tant rechigné à organiser celui-ci, tandis que Julie est bien contente de retrouver son appartement, son boulot, son lit et son pays. Et vous, qu'est-ce que provoque chez vous le retour au bercail ? Que retiendrez-vous de vos aventures ? Repartirez-vous avec vos amis, seulement avec l'un des deux ou seul ?

Cela me provoque une joie de retrouver mon chez moi (je suis casanière de base), je retiendrais des défauts et qualités de cette aventure, ce qu’il faut reprendre ou pas
Je voyagerais avec les deux encore une fois Smile
avatar
Mamy Mougeot
Messages : 28
Date d'inscription : 16/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Sam 9 Déc - 11:58
Avant d'avoir lu ce fil en entier (et donc les interventions de Rockman), je te demandais sur le discord si tu pouvais envisager l'utilisation conjointe de Fi-Ni. La piste ISFP ne me parait effectivement pas incohérente. J'ai beau lire et relire tes intervention, je vois toujours Fi-Te et non Fe-Ti. Je vois davantage un potentiel développement de Ni que de Ti-ter.
Et je crois que ce que tu imagines être du Fe tient à l'ennéa et pas au mode de jugement cognitif.

L'obstacle pour la suite est une question d'image que tu as de toi-être (et celle que tu voudrais/devrais montrer). C'est un travail de reconnaissance et d'acceptation en interne.
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Sam 9 Déc - 15:56
Le Fe tient pas à l'énnea, car mon énneatype je l'ai découvert il y a quelques semaines, alors que le Fe me parle depuis la première fois que je l'ai lue (quelques mois).
C'est sûrement pas incohérent car je comprend très très bien où est-ce qu'on peut voir que j'ai du Fi, les personnes autour de moi me reflète souvent une image plutôt d'artiste, la fille qui souhaite être singulière, et j'ai beaucoup de mal à m'expliquer quand je parle de moi car je me connais mal, car la psychologie m'intéresse avant tout pour comprendre les autres que moi même. Je me suis toujours pas comprise, et se que je dis apparemment n'entrave pas votre idée que je suis Fi. De plus le type 9 que Nil m'accorde s'associe assez bien avec le Fi.
Et j'ai l'impression que parce que je me comprend mal, y a utilisation de cette brèche pour ressortir et crée des vieux doutes, pourquoi je serai pas Fi ?
Eh bien, je reste simple, se type, j'ai beau le lire, avoir lue tout vos avis, je ne le vois pas. Et en plus, je me sens en détresse car je me connais pas bien, et que irl je ne reflète absolument pas l'image que j'offre sur le discord et sur se forum.
J'apprécie beaucoup le temps passé à lire le sujet, à l’analyser et d'en tirer des hypothèse, mais j'apprend rien, et le ponpon, c'est que j'ai eu aussi le droit à une analyse très complète et détailler (du style A+B) que je suis (oui carrément une affirmation) plus que possiblement que je sois INFJ. Une bonne analyse qui doit faire 1/2 pages, par rapport à mes réponses sur le forum, qu'est-ce que j'en conclue ? Tout simplement qu'on voit se qu'on veut voir, me connaissant la notion "d'harmonie de groupe", l'envie de partage décrit du Fe, son côté impersonnel, le soutiens et la prise de connaissance des conventions me parle beaucoup. Même si beaucoup de moi même temps à vouloir plus s'identifier, se construire et j'ai un côté artiste, sensible à l'esthétique qui peut sembler Se.
D'ailleurs, tout le monde l'a vue, mais se que je dis et se que je pense ne parait pas en harmonie, j'ai l'air tangible...
Et comme la plupart des personnes le disent sur le discord, tout n'est pas noir ou blanc, le Fi peut-être si sa... Mais le Fe aussi, voir, je crois que justement le Fe donne plus de possibilité à paraître autre que le Fi.

J'espère que ma réponse peut satisfaire, avant hier la discussion m'avait mis à mal et j'y ai réfléchis.
avatar
Mamy Mougeot
Messages : 28
Date d'inscription : 16/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Sam 9 Déc - 18:33
Tynnea a écrit:Le Fe tient pas à l'énnea, car mon énneatype je l'ai découvert il y a quelques semaines, alors que le Fe me parle depuis la première fois que je l'ai lue (quelques mois).
Tu as découvert ton ennéatype il y a quelques mois, mais il était là avant, hein What a Face  "Ce-truc-dont-nous-tairons-le-nom", tu lui as donné le nom de "Fe", parce que c'est à ça qu'il t'a fait penser en termes de MBTI. Après nos quelques discussions ici et de l'autre côté, j'ai trouvé que tu réponds à de nombreux critères structurels du 9, tout en leur donnant le nom de Fe. Tout ça, ça m'interpelle pas mal:

"le rejet reste ma peur fondamentale, car le conflit me fait justement peur car elle peut donner issus au rejet."
"j'ai beaucoup de mal à m'expliquer quand je parle de moi car je me connais mal, car la psychologie m'intéresse avant tout pour comprendre les autres que moi même."
"Et en plus, je me sens en détresse car je me connais pas bien, et que irl je ne reflète absolument pas l'image que j'offre sur le discord et sur se forum."
etc. (je ne quote pas le discord, mais il y en a du même acabit)

[Pour info: étant moi-même type 9, malgré mon moignon de Fe je vis aussi cette envie d'harmonie, de partage, de soutien des autres... Une aspiration pas toujours facile à accommoder avec mon mode de pensée Ti-dom, tout comme ça peut l'être avec du Fi-dom-9, ou du Fe-3 comme tu le mentionnais sur l'autre fil. Mais c'est ce qui fait la richesse de chacun: nos contradictions et nos petits arrangements internes Wink ].

Je clôture (temporairement) ma participation sur ce fil en reprenant tes mots, qui me semblent être un bon résumé de la situation, ô combien éclairant :
Tynnea a écrit:Tout simplement qu'on voit se qu'on veut voir, me connaissant la notion "d'harmonie de groupe", l'envie de partage décrit du Fe, son côté impersonnel, le soutiens et la prise de connaissance des conventions me parle beaucoup. Même si beaucoup de moi même temps à vouloir plus s'identifier, se construire et j'ai un côté artiste, sensible à l'esthétique qui peut sembler Se.
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Sam 9 Déc - 19:05
Je l'ai "découvert" dans le sens où je ne le connaissais pas avant (pas qu'il était pas là x) il a pas fait "pouf!" dans ma vie)
Je vais réfléchir à la possibilité d'être 9, au moins je suis sûr d'être dans le triangle 9/6/3 !
Ma phrase éclaire peut-être Smile mais si je suis INFJ mon Se est bien là aussi, et j'ai bien l'impression que mon Fi reste reste juste du Ti complètement péter. Mais c'est libre d'interprétation, ce n'est pas moi qui décidera, on est jamais 100% d'un type, c'est une certitude.

Y a pas de soucis, je te retiens pas Smile
avatar
Beryl
Messages : 62
Date d'inscription : 02/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Sam 6 Jan - 13:39
Tynnea a écrit:au moins je suis sûr d'être dans le triangle 9/6/3 !

Voilà un point sur lequel je suis d'accord avec toi Tynnea.
Néanmoins, j'irais dans le même sens que Mamy 9 > 6 > 3.

Que tu sois Fe ou non, tu sembles au final bien plus 9 que 3. C'est ce qui est ressorti je trouve de nos discussions sur le discord, et de tes phrases ici (ce que Mamy montre bien).

Tynnea a écrit:j'ai beaucoup de mal à m'expliquer quand je parle de moi car je me connais mal, car la psychologie m'intéresse avant tout pour comprendre les autres que moi même. Je me suis toujours pas comprise

Ici par exemple, le 9 (d'autant plus "jeune") va avoir du mal à se connaître lui même, en partie car justement il repousse ce moment, en se focalisant sur autre chose (par exemple "les autres", en ce qui te concerne). Un 3 aurait quant à lui du mal à se connaître peut être plus par soucis de sur-adaptation, qui fait qu'il pourrait perdre de vue qui il est à force de mensonges, là où il s'agit d'une fuite de soi chez le 9.

Voici une explication à propos du 9 qui me semble correspondre à ce que tu évoques :
http://www.enneagramme.com/Theorie/9_type9.htm a écrit:Sa paresse est une paresse de soi. Ne pas se connaître, ne pas être conscient de ses besoins, de ses désirs et de ses qualités, cela permet de ne pas s'imposer et de ne pas provoquer de conflits.

Pour le 3 :
http://www.enneagramme.com/Theorie/9_type3.htm a écrit:D'abord, le 3 peut gonfler artificiellement l'ampleur de ses succès. Mais surtout, il s'identifie à ses projets au détriment de son être véritable qu'il connaît mal

Tu parles assez peu de tes réussites, ambitions, projets, etc. Au contraire, tu sembles très posée, et plus dans l'idée de "voir selon ce qui se présente", tu te laisses porter par les événements, et tu t'adaptes en conséquence (par exemple quand tu dis que tu rencontres des personnes qui aiment l'art, et tu deviens alors "artiste". Ici on voit que ce sont les "autres" qui définissent qui "tu es", et non tes projets). Le 3 a aussi tendance à être plus actif que le 9 (c'est aussi pour cela qu'on le rapproche des profils extravertis), et probablement il mettrait en avant cette activité, puisqu'il se glorifie (ou s'identifie) à travers elle.

Le 3 est efficace. C'est un bon organisateur. Il décide et agit rapidement, quitte à négliger un peu les détails. Pour lui, la quantité est souvent plus importante que la qualité. Focalisé sur l'aboutissement de la tâche, il est très flexible. Il peut mener plusieurs projets de front.

Par ailleurs le 3 semble plutôt intéressé par les autres dans ce qu'ils peuvent lui apporter, afin de réaliser ses "projets" (là où bien entendu le 9 souhaite maintenir l'harmonie au détriment de lui même peut être, et s'oublie).

il s'adapte très facilement aux gens qu'il rencontre. Il peut dire ou faire ce qui lui parait nécessaire pour obtenir le résultat qu'il vise. Il cherche à plaire et à séduire. En même temps, il est très compétitif et peut être très dur si les autres entravent sa réussite ou n'y contribuent pas assez. Pour le 3, le travail est souvent beaucoup plus important que ses autres activités ou que ses relations, intimes ou non. Il peut avoir tendance à choisir ses amis ou son conjoint pour ce qu'ils lui apportent sur le plan social

Ce dernier point sur la réussite sociale est très peu présent chez toi, (tu parles beaucoup de plaire aux autres certes, pour que l'on t'apprécie, non pour obtenir un statut dans la société. La société, son organisation, ta place au sein de celle ci, en terme de hiérarchie par exemple, n'apparait pas chez toi. Le 3, ambitieux, serait peut être plus intéressé par ce genre de questionnements).

Qu'en penses tu ?

Bien sûr, tout ceci reste des pistes et mes observations.  cat
avatar
Tynnea
Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 19

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Sam 6 Jan - 15:13
Salut !
Spoiler:
Ici par exemple, le 9 (d'autant plus "jeune") va avoir du mal à se connaître lui même, en partie car justement il repousse ce moment, en se focalisant sur autre chose (par exemple "les autres", en ce qui te concerne). Un 3 aurait quant à lui du mal à se connaître peut être plus par soucis de sur-adaptation, qui fait qu'il pourrait perdre de vue qui il est à force de mensonges, là où il s'agit d'une fuite de soi chez le 9.

Je vois, mais j'ai plus l'impression que tu me cite un point commun entre le 3 et le 9 qu'une différence ..?

Dans la description du 9 que tu me cite, j'en comprend que le "9" s'oublie pour le bien du reste du groupe, et s'oublie volontairement pour paraître lisse et ne pas avoir de conflit et que le 3 gonfle ses succès de manière superficiel, et que ça représente se qu'il est (les succès).

Si je rentre dans le triangle du 6/9/3, dans une certaine mesure et dans certain moment je correspond soit au 9, soit au 3... Donc je vois pas comment me baser là dessus. Les deux me parle, et même si mon comportement parait surtout 9 (s'oublier pour les autres), j'ai aussi (et je l'ai déjà subis en conséquence) valoriser mes propres réussites, se que je suis de manière complètement artificiel pour prendre l'attention des autres,  et qu'ils me perçoivent comme je le souhaite. Y a beaucoup trop de nuance et je pense pas que les types sont suffisamment binaire pour que ça me saute aux yeux. Surtout que dans les deux cas, il y a une méconnaissance de soi très forte.

Spoiler:
Tu parles assez peu de tes réussites, ambitions, projets, etc. Au contraire, tu sembles très posée, et plus dans l'idée de "voir selon ce qui se présente", tu te laisses porter par les événements, et tu t'adaptes en conséquence (par exemple quand tu dis que tu rencontres des personnes qui aiment l'art, et tu deviens alors "artiste". Ici on voit que ce sont les "autres" qui définissent qui "tu es", et non tes projets). Le 3 a aussi tendance à être plus actif que le 9 (c'est aussi pour cela qu'on le rapproche des profils extravertis), et probablement il mettrait en avant cette activité, puisqu'il se glorifie (ou s'identifie) à travers elle.

Le 3 est efficace. C'est un bon organisateur. Il décide et agit rapidement, quitte à négliger un peu les détails. Pour lui, la quantité est souvent plus importante que la qualité. Focalisé sur l'aboutissement de la tâche, il est très flexible. Il peut mener plusieurs projets de front.


Par ailleurs le 3 semble plutôt intéressé par les autres dans ce qu'ils peuvent lui apporter, afin de réaliser ses "projets" (là où bien entendu le 9 souhaite maintenir l'harmonie au détriment de lui même peut être, et s'oublie).

Même en ayant une très grande méconnaissance de moi même, je fais toujours en sorte de faire plus que j'ai l'habitude de faire. Mes "réussites" sont d'essayer des choses que je n'ai jamais faite avant, et très jeune j'avais la mauvaise tendance d'étaler tout se que je trouvais de bien dans se que j'ai fait. Un dessin, une soirée avec des droguées, coucher avec des inconnus sur tinder, détruire tout le monde quand je vais au rugby, et que le prof m'a féliciter au moins 20 fois. J'ai "corrigée" mon défaut, car après j'ai eu droit à des personnes qui me crachent dessus, je peux pas devenir la caricature d'un type.
Et concrètement, j'utilise un comportement de 9 pour obtenir se que veux le 3. Tout le monde m'oublie, et je prend se qui m'intéresse.

Spoiler:
Par ailleurs le 3 semble plutôt intéressé par les autres dans ce qu'ils peuvent lui apporter, afin de réaliser ses "projets" (là où bien entendu le 9 souhaite maintenir l'harmonie au détriment de lui même peut être, et s'oublie).

il s'adapte très facilement aux gens qu'il rencontre. Il peut dire ou faire ce qui lui parait nécessaire pour obtenir le résultat qu'il vise. Il cherche à plaire et à séduire. En même temps, il est très compétitif et peut être très dur si les autres entravent sa réussite ou n'y contribuent pas assez. Pour le 3, le travail est souvent beaucoup plus important que ses autres activités ou que ses relations, intimes ou non. Il peut avoir tendance à choisir ses amis ou son conjoint pour ce qu'ils lui apportent sur le plan social


Ce dernier point sur la réussite sociale est très peu présent chez toi, (tu parles beaucoup de plaire aux autres certes, pour que l'on t'apprécie, non pour obtenir un statut dans la société. La société, son organisation, ta place au sein de celle ci, en terme de hiérarchie par exemple, n'apparait pas chez toi. Le 3, ambitieux, serait peut être plus intéressé par ce genre de questionnements).

Qu'en penses tu ?

Bien sûr, tout ceci reste des pistes et mes observations.

Au premier coup d'oeil, je me pense pas compétitive, mais, si tu t'en souviens bien de se que j'ai dit ma "philosophie de vie", de toujours essayer de faire mieux de donner un sens à mon existence... La compétition je l'a fait surtout avec moi même.
Alors, oui pour moi le travail n'est pas primordiale dans mes priorités, et oui, je me dirige aussi vers des personnes comportant des compétences social qui m'intéresse (réseau, mode de penser...)
Et le fait de vouloir plaire est justement une volonté de réussite social, si je plais pas, on ne prend pas conscience que j'existe et à mes yeux c'est comme si je n'existais pas.

Alors, merci de prendre ton temps pour répondre à se post, j'ai relue récemment une définition du 3, je reste sur mes positions, le fonctionnement interne du 3 me corresponds. Même si la plupart des descriptions surfaite du type me parait totalement pas me correspondre, et que je ressemble de loin à un 9... Je me suis aussi demander pour les intégrations/désintégration. Et la face la plus sombre du 3, me correspond aussi, les peurs etc (échec, être sans valeur...)
Au début je me pensais 4 car j'ai captée que chez moi il y a une recherche d'identité et de vouloir sortir du lot qui est là, et que je suis surtout dans le domaine émotionnel (type 2,3,4). Mais j'ai mal compris la chose, le 4 projette une image qu'il souhaite devenir sans forcément arriver à l'être, il est surtout individualiste, et il sait qui il est.
Le 3, je trouve à une notion similaire à cette situation, il projette pas, il devient, et son identité tourne autour de se qu'il représente et non de se qu'il pourrait être. Il se construit littéralement son "moi". Et je me reconnais dans le pour ça, j'ai une tendance à m'adapter tellement forte qu'elle comprend une fuite du conflit + une démarcation et un véritable oublie de qui je suis et se que je veux.
Après, il me parait impossible pour vous, qui me connaissez que sur mes écrits, de voir clairement à quel type j’appartiens et de voir les subtilités. J'aurais beau parler de moi, ayant un naturel à modifier mon comportement, se que je suis pour plaire et obtenir se que je veux, j'aurais plus tendance à brouiller les pistes qu'autre chose. Je m'en excuse d'ailleurs ^^
Voilà voilà
avatar
Mamy Mougeot
Messages : 28
Date d'inscription : 16/11/2017

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Dim 7 Jan - 12:05
Tynnea a écrit:Si je rentre dans le triangle du 6/9/3, dans une certaine mesure et dans certain moment je correspond soit au 9, soit au 3... Donc je vois pas comment me baser là dessus. Les deux me parle, et même si mon comportement parait surtout 9 (s'oublier pour les autres), j'ai aussi (et je l'ai déjà subis en conséquence) valoriser mes propres réussites, se que je suis de manière complètement artificiel pour prendre l'attention des autres, et qu'ils me perçoivent comme je le souhaite. Y a beaucoup trop de nuance et je pense pas que les types sont suffisamment binaire pour que ça me saute aux yeux.
On est d'accord pour dire que tout n'est pas blanc ou noir, et que quand on est 9, on a des pointes de 3, et vice-versa. MAIS dans un cas comme dans l'autre, l'un est la BASE de l'autre. En général, la base est la stratégie qui fonctionne le mieux: si c'est celle qu'on utilise le plus depuis plus longtemps, c'est logiquement parce que c'était la plus efficace... jusqu'au jour où elle cesse de l'être et qu'on utilise la une autre à notre portée. Donc, 2 possibilités:
- tu as une base 3, tu as toujours utilisé la stratégie du champion-coucou-c'est-moi-regardez-moi, avec 90% de réussite de cette stratégie (et selon toi, ce n'est pas 90 mais 100% bien sûr), le mécanisme 9 n'arrivant que si le mécanisme 3 échoue.
- tu as une base 9, tu as toujours préféré ne pas être mise en avant pour ne pas t'imposer, ne pas interférer avec l'agenda des autres. La stratégie 3 n'intervenant que ponctuellement.
Observe-toi pendant quelques semaines, pour voir si ta tendance va dans un sens ou l'autre, ça peut aider...

Tynnea a écrit:Et concrètement, j'utilise un comportement de 9 pour obtenir se que veux le 3. Tout le monde m'oublie, et je prend se qui m'intéresse.
Plusieurs concepts (plus ou moins controversés) dont celui de Soul Child de Sandra Maitri parlent de la relation de notre base à son point d'intégration (le type qui suit dans l'ordre des flèches). Il s'agirait en gros de ce qu'on cherche à obtenir, ce dont on rêve secrètement sans oser s'y atteler frontalement. Un 3 qui fait profil bas pour briller aux yeux des autres, c'est une contradiction interne au modèle. "Etre oublié", pour un 3, c'est un peu "ne pas être aimé", c'est hard.

Tynnea a écrit:Le 3, je trouve à une notion similaire à cette situation, il projette pas, il devient, et son identité tourne autour de se qu'il représente et non de se qu'il pourrait être. Il se construit littéralement son "moi". Et je me reconnais dans le pour ça, j'ai une tendance à m'adapter tellement forte qu'elle comprend une fuite du conflit + une démarcation et un véritable oublie de qui je suis et se que je veux.
Tu t'adaptes à quoi, comment?

Tynnea a écrit:le fonctionnement interne du 3 me corresponds
Peux-tu donner 3 exemples de fonctionnements du 3 + 3 exemples du 9, qui se seraient passés en 2017?

Tynnea a écrit:
valoriser mes propres réussites, se que je suis de manière complètement artificiel pour prendre l'attention des autres, et qu'ils me perçoivent comme je le souhaite.
Tynnea a écrit:je peux pas devenir la caricature d'un type.
Tynnea a écrit: j'ai captée que chez moi il y a une recherche d'identité et de vouloir sortir du lot qui est là,
... on passe du côté du MBTI...
Très Fi, pas du tout Fe, pour le coup.
S'il peut y avoir une hésitation sur l'ennéa, j'ai du mal à voir la moindre confusion possible entre Fe-Ti et Fi-Te, l'axe me parait tellement visible à travers ce que tu nous dis.

Tynnea a écrit:Après, il me parait impossible pour vous, qui me connaissez que sur mes écrits, de voir clairement à quel type j’appartiens et de voir les subtilités. J'aurais beau parler de moi, ayant un naturel à modifier mon comportement, se que je suis pour plaire et obtenir se que je veux, j'aurais plus tendance à brouiller les pistes qu'autre chose. Je m'en excuse d'ailleurs ^^
Voilà voilà
C'est sûr que l'intermédiaire du web ne facilite pas le travail...
Et en même temps, c'est un peu facile de plaider le 3 qui brouille les pistes pour obtenir ce qu'il veut et faire passer un type MBTI qui ne semble pas convenir. C'est une façon de clore l'échange en disant: "Je suis INFJ 3, je n'en démordrai pas, quels que soient vos arguments". Disons que ce serait bon qu'on sache si ça vaut la peine d'investiguer par ici, ou si c'est pisser dans un violon What a Face
avatar
Ivy
Messages : 9
Date d'inscription : 08/11/2017
Age : 27

Re: [INFJ] Tynnea :B

le Dim 7 Jan - 13:39
"Je suis plus susceptible de cacher mes préférences (goûts) de peur de passer pour une extravagante. Les gens jugent beaucoup très rapidement.".

T'es-tu demandé pourquoi ? Qu'est-ce que ça provoque chez toi ?

"Au début je me pensais 4 car j'ai captée que chez moi il y a une recherche d'identité et de vouloir sortir du lot qui est là, et que je suis surtout dans le domaine émotionnel (type 2,3,4). Mais j'ai mal compris la chose, le 4 projette une image qu'il souhaite devenir sans forcément arriver à l'être, il est surtout individualiste, et il sait qui il est.
Le 3, je trouve à une notion similaire à cette situation, il projette pas, il devient, et son identité tourne autour de se qu'il représente et non de se qu'il pourrait être. Il se construit littéralement son "moi". Et je me reconnais dans le pour ça, j'ai une tendance à m'adapter tellement forte qu'elle comprend une fuite du conflit + une démarcation et un véritable oublie de qui je suis et se que je veux. "


Je ne vois pas la contradiction que tu fais entre les deux. La différence chez le 3 se fait plus au niveau de ses actions, projets, réussites qui déterminent son image.
La construction de sa représentation identitaire comme tu dis, un 4 est tout à fait capable de le faire puisqu'il comprend assez tôt qu'on peut jouer avec ça, pour vulgariser il n'y a que ses ressentis profonds qui sont réels le reste il peut très bien jouer avec le reflet de ceux-ci et construire une représentation avec en incluant des éléments extérieurs également (par mécanisme d'introjection).

Ce que je retiens de ce que tu exposes c'est qu'il y a une forte recherche d'affirmation de soi, de se créer une image en adéquation avec les attentes des autres, du coup on est ici (il me semble) moins dans un schéma d’assujettissement pouvant être un peu présent chez le 9.
Lié à ça tu as l'air de t'être construit comme un second masque pour te protéger des autres peut-être dû à des soucis de construction narcissique, et de sensibilité au jugement des autres (bon je voulais pas faire de la psycho de comptoir mais osef :  juste que te faire un pavé en relevant tous les éléments de tes réponses et te dire "ça c'est plus 3, ça c'est plus 9" pas trop d’intérêt à mon sens).

Ne pas oublier aussi que souvent lorsqu'on a déjà fait un petit travail sur soi, il arrive qu'on ait essayé de se sortir inconsciemment d'une personnalité développée à la base qui ne nous convenait pas (peut-être notre vrai énnea) en en adoptant une autre.
Ça peut également être pour ça qu'il est plus difficile pour certains de se reconnaître dans son véritable profil même avec une bonne volonté, ça ou/et défenses égotiques bien rodées Wink Pour ça que le meilleur conseil selon moi est de fouiller plus du côté de l'enfance.
Sur ce, je te souhaite bonne chance dans ton cheminement.
Contenu sponsorisé

Re: [INFJ] Tynnea :B

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum