Partagez
Aller en bas
avatar
Rockman
Admin
Messages : 59
Date d'inscription : 21/07/2017
Age : 30
Localisation : Quelque part en France
http://mbti.forumactif.com

[Exemple] Rockman

le Ven 10 Nov - 19:21
Je poste principalement ce sujet comme exemple, parce qu'à titre personnel je n'ai pas de réel doute. Mais je vais tout de même jouer le jeu.

Et je vais utiliser le template prévu à cet effet. Ça risque de prendre un petit moment.




1. Pour quelle(s) raison(s) doutez-vous de votre type? (si tant est que vous doutiez)
Eh bien je ne doute pas vraiment de mon type. Je fais ce post pour, d'un côté, montrer l'exemple d'un fil de ce genre, mais aussi pour confronter ma vision de moi-même à celle que pourraient avoir les autres.

2. Comment avez-vous connu Typing Bad et le MBTI? Que pensez-vous que ce fil puisse vous apporter ?
J'ai connu le MBTI voici quelques années, sans y prêter trop attention, à vrai dire. Ma femme Moeghan s'y est intéressée, et je l'ai suivie. Je pense que ce fil pourra apporter quelques discussions intéressantes, mais peut-être et surtout fournir un exemple de ce genre de post. Et Typing Bad, compte tenu du fait que j'ai ouvert le forum, on ne peut pas dire que je l'ai "découvert". Mais j'ai découvert progressivement comment il est passé d'une page moche au design qu'on a maintenant, et c'était vraiment cool. (Merci Beryl et Nil encore une fois)

3. Dans la vie réelle du monde véritable, vous avez quel âge ? Etudiant, en emploi ? N’hésitez pas à rester vague si c’est votre souhait.
J'ai presque trente ans, et je travaille comme infirmier en psychiatrie. Après le bac, j'ai écumé facs et autres écoles pendant cinq ans, avant de partir sur trois ans de formation infirmière. 8 ans à glander dans le supérieur, ça mérite un Doctorat es glandage, moi je dis! Depuis cette année, j'ai repris la fac à distance, pour le fun.

4. D’ailleurs, vos matières scolaires préférées, c’est…(3 maximum) ?
Génétique, Biologie, Chimie

5. La sociabilité, c’est plutôt seul chez soi, en petit groupe, avec de gros groupes, pour vous ?
La plupart du temps à la maison, sinon en tout petit groupe (3-4), sans inconnu ou connaissance, juste des amis.

6. D’ailleurs, vous et vos amis, ça donne quoi ?
J'ai été un grand solitaire le plus clair de mon existence. J'ai eu un ami à partir du lycée, mais nous n'étions pas dans le même lycée. C'est après le bac que j'ai vraiment développé un petit skill social, mais rien de plus que des connaissances passagères. Et c'est une fois professionnel, que j'ai acquis deux "vrais" amis, et une demi-douzaines de "potes". Mais à côté de cela, j'ai, depuis le lycée, eu quelques amis virtuels, via les jeux en ligne principalement.

7. Quelle relation avez-vous avec vos parents ?
Une relation diplomatique. Ils sont gentils et bourrés de qualités, et je n'ai pas grand-chose à leur reprocher, mais nous n'avons pas beaucoup d'atomes crochus, et j'habite loin, ce qui n'est pas pour me déplaire : je les apprécie d'autant plus que le temps passé avec eux est court.

8. Votre humeur, est plutôt bonne, mauvaise, normale ? fluctuante, ou plutôt stable ? Des raisons particulières ou pas ?
Mon humeur est très stable, et toujours très bonne. Je ne suis très constant sur ce sujet.

9. Êtes-vous du genre à vous réprimer pour favoriser le groupe, ou essayez-vous plus d’être vous-même, même si cela peut nuire potentiellement au groupe ?
Hélas pour les groupes, je suis du genre à rester moi-même, pour le meilleur ou pour le pire.

10. Comment travaillez-vous en groupe (projet scolaire/pro/perso) ? Quel rôle adoptez-vous spontanément ? Aimez-vous diriger ou rester en retrait ?
En groupe, en général, je travaille seul, quand je travaille, parce que je suis souvent le glandeur du fond qui dort. Quand c'est nécessaire, et que j'ai un semblant de motivation, je dirige parfois les groupes. Mais spontanément, si je ne suis pas motivé, je reste en retrait. Avec le temps je suis devenu plus apte à diriger les groupes.

11. Avec les autres, vous avez des sujets de prédilection, ou vous vous laissez porter par le flot de la discussion ? Ou peut-être est-ce un blocage ?
Je n'aime pas me sentir entraîné, surtout quand le sujet ne me plait pas. Souvent, j'aime partager mes passions, ou je cible un sujet intéressant chez quelqu'un.

12. Comment êtes-vous perçu par vos proches ? En quoi cela diffère-t-il de la réalité selon vous ? Y a t-il des aspects de vous-même que vous cachez à vos amis ? Si oui, lesquels ?
Mes parents ne me connaissent pas très bien, pour eux je suppose que je suis devenu plus responsable parce que j'ai un métier et des enfants. Un jugement superficiel, donc.
Pour mes amis, en revanche, je suis un geek fini et un grand gamer. Je suis perçu comme sarcastique et brut de décoffrage, un peu décalé, et qu'il faut appâter avec de la bouffe pour me faire sortir.
Leur vision est relativement correcte, mais je pense qu'ils surestiment ma sociabilité. Je suis décalé pour eux parce que je ne bois pas, ne fume pas, ni ne suis intéressé à parler de vulgarité et de sexe.
Sinon, je cache à mes amis ce site, principalement, et je suis assez pudique sur ma vie privée.

13. Vous pouvez changer un truc dans le monde pour l’améliorer ? C’est quoi et pourquoi ?
Des dragons!

14. Quels sont vos buts dans la vie? Comment comptez-vous vous y prendre ?
Mes buts dans la vie? Apprendre des choses, rester heureux, transmettre à mes enfants savoir et si possible patrimoine. Et retourner au Japon. Souvent. Pour la façon de s'y prendre, en maîtrisant mon budget et en gardant mon taf, qui me laisse du temps pour le reste.

15. Quels sont vos plus grands succès, selon vous ?
Avoir rencontré ma femme (et tout ce que ça a eu comme conséquences)

16. Quels sont au contraire vos échecs, selon vous ?
Je n'ai pas vraiment d'échec important qui me vient à l'esprit.

17. Quels sont les aspects de votre vie les moins importants, selon vous ?
Je n'ai pas beaucoup de besoins sociaux. Et jusqu'à présent, l’entretien physique n'a jamais été un aspect important pour moi

18. Comment prenez-vous une décision ? Allez-vous prendre en compte les réactions que vont avoir les autres, faire une liste des pour et des contre, prendre en compte vos ressentis ? Autre ? Quels seront les facteurs les plus importants parmi ceux choisis ?
Personnellement, je prends une décision en comptant toutes les données objectives. Puis je les pondère avec des données subjectives (envie de faire l'effort, impact sur la cellule familiale) et je prends une décision. La réaction des autres, en général je m'en fiche complètement, et souvent j'opte pour l'efficience, plutôt que de rechercher l'efficacité maximale.

19. Pour vous, quelle est le plus important entre le fait (résultat) et le contexte (intention)? Pourquoi ?
Les faits, indubitablement. Peu importe l'intention, c'est le résultat final qu'il faut assumer. Pour moi le contexte est secondaire.

20. Comment apprenez-vous le mieux ? (Plutôt à apprendre par la pratique, à vouloir maîtriser la théorie ? Mémoire plus visuelle, auditive…?)
Pour apprendre, je dois comprendre. Si je ne comprends pas, ou si je n'ai pas envie d'apprendre, alors les efforts seront vains. Donc je dirais que j'apprends par la théorie principalement. Je ne crois pas être plus visuel qu'auditif.

21. Quelles sont les activités qui vous appréciez le plus ?
Les MMORPG, procrastiner sur le net, avec ce que ça inclue de glandage sur les séries/animes/jeux. Sinon, je m’intéresse beaucoup aux sciences. Principalement les sciences dures, mais je ne serais pas ici sans un goût pour les sciences sociales.

22. Des activités que vous avez en horreur ?
Le sport, d'autant plus si c'est un sport en équipe. Regarder des sports, parler de sports. Les tâches basiques et chronophages qu'on appelle les corvées aussi (bricolage, tout ce qui concerne les voitures, rangement...)

23. Êtes-vous prompt à l’action, ou au contraire à trop réfléchir avant d’agir ?
Je réfléchis toujours avant d'agir, parfois longtemps. Mais par contre je prends toujours une décision par la suite.

24. Êtes-vous organisé dans votre esprit (au niveau des oublis, de la mémoire ?)
Je pense que je suis très organisé dans l'esprit, j'aime me projeter et faire des plans (réalistes), et des plans de secours. J'ai une mémoire honorable et peu de trous de mémoire.

25. Êtes-vous organisé au quotidien (ordre, rangement ?)
La, en revanche, c'est l'inverse. Je perds tout, mon environnement personnel est un gros bordel, même si je retrouve ce que je veux. J'ai souvent du mal à mener des tâches à bien lorsqu'elles sont répétitives, et je saute souvent d'une passion à l'autre, en laissant des projets inachevés.

26. Ou vous voyez-vous dans cinq ans ?
Ici. Ou en vacances à Tokyo

27. Jour libre : Vous auriez plus envie de rester à la maison ou de sortir avec des amis ? Et que feriez-vous dans le cas choisi ?
Celle-ci est évidente: Je reste à la maison, devant mes écrans.

28. Quelles raisons pourriez-vous avoir de juger négativement la personnalité de quelqu’un ?
Je déplore les extrêmes. Peu importe la mouvance, que ce soit religieux ou juste des convictions extrêmes, je considère qu'à partir du moment ou l'on choisit de s'enfermer dans un discours et de refuser des faits et de remettre en question ses croyances - (ou qu'on considère les dites croyances comme vérité absolue), tout échange est impossible. C'est la mort de l'esprit critique.

29. Quelles raisons pourriez-vous avoir de juger positivement la personnalité de quelqu’un ?
Tout ce qui ne rentre pas dans la catégorie plus haut.

30. Question Bonus : Avez-vous des sujets qui vous tiennent à cœur ? Passivement, ou activement ? Pensez-vous être ouvert d’esprit, même sur ces sujets-là ?
Je n'ai pas de cause personnelle, et ne milite nulle part. Je n'ai pas de sujet qui me tient particulièrement à cœur, j'aime débattre de tout. Je suis sensible à la cause animale, dans une mesure rationnelle. Et je pense être capable de discuter de tout sujet, tant qu'il ne s'agit pas de monologues croisés.


Que rajouter ? J'aime avoir le contrôle sur toutes les variables sur lesquelles je peux avoir une influence. Et je suis insensible au stress.
avatar
Rockman
Admin
Messages : 59
Date d'inscription : 21/07/2017
Age : 30
Localisation : Quelque part en France
http://mbti.forumactif.com

Re: [Exemple] Rockman

le Sam 18 Nov - 4:08
SITUATION 1 - PÔLE EMPLOI:

À la recherche d'un emploi, vous trouvez trois offres proposant des revenus et conditions matérielles équivalentes.
Offre A - Vous serez responsable de plusieurs équipes et devrez répartir les tâches adéquatement. Les missions sont passionnantes et proposent à la fois du défi et de l'évolution rapide, en plus d'un aspect social important avec vos collaborateurs. En revanche, on attendra beaucoup de vous et vous risquez de devoir faire des heures supplémentaires pour être à la hauteur de votre rôle.
Offre B - Vous travaillerez dans un service public où la stabilité de l'emploi est assurée et où vous aurez régulièrement des tâches assez similaires à faire. Vous évoluerez doucement, mais vous aurez du temps libre, toujours les mêmes collègues, des congés et votre travail sera peu stressant. En revanche, le service semble mal organisé et souffre de procédures lourdes qui empiètent sur la réactivité générale.
Offre C - Vous n'aurez pas de mission fixe. Vous serez amené(e) à vous déplacer fréquemment (aux frais de l'entreprise) et/ou à travailler sur des sujets très variés, impliquant différentes équipes et différentes personnes, ayant potentiellement une vision des choses et une culture différente. On attend de vous que vous soyez capable de vous adapter aux situations et aux personnes rencontrées en agissant avec tact.

1.1. Quelles offres retiennent spontanément votre attention, et pourquoi ? Quelles offres rejetteriez-vous directement ?
1.2. Qu'est-ce qui, oté ou ajouté à une offre que vous auriez rejeté, vous ferait changer d'avis ? (salaire plus élevé, emplacement, possibilités d'évolution, avantages, thématique particulière ou domaine vous intéressant...)
1.3. Y a-t-il un point qui, dans une offre que vous auriez accepté, risquerait de vous rebuter ou de vous poser problème malgré tout ?
1.4. Après avoir fait votre choix, vous décidez de rédiger votre lettre de motivation, pour la joindre à votre candidature. Est-ce un exercice difficile ? Parvenez-vous aisément à formuler les choses ? Préférez-vous rester sobre ou faire dans l'originalité ?
1.5. Finalement accepté dans le "job" de vos rêves (ou le moins pire), vous y passez un mois et découvrez que, même si le travail en lui-même est plaisant, l'ambiance est plutôt mauvaise. Non-dits, conspirations des collègues, froideur des chefs, rien n'est fait pour vous intégrer. Comment réagissez-vous ? Briser la glace, vous isoler, craquer sous la pression ?
1.6. Qu'est-ce qui serait susceptible de vous faire quitter votre travail ?

1.1 : L'offre B retient mon attention, parce qu'elle correspond à ce que je recherche. Le travail est, pour moi, une obligation, un contrat avec la société : je lui donne mon temps, elle me fournit de l'argent. Moins je passe de temps au travail, et plus j'en ai à la maison. Pareillement, moins je dépense d'énergie au travail, plus il m'en reste à la maison. j'aime la stabilité et le fait de pouvoir prévoir son évolution. Pour les collègues, je préférerai travailler seul, mais s'ils sont invariants, c'est quand même mieux. Pour le manque de réactivité du service, je ne suis pas en charge de ce service, j'y travaille juste. Je n'essaierai pas du tout de le révolutionner, je ferai correctement le travail pour lequel on me paie.
Je rejette la situation A, parce que je n'ai pas envie de donner mon temps sans compter, et "relever les défis" d'un autre, c'est pas spécialement ce que je recherche. Si je souhaite une évolution, je créerai ma propre situation à partir de l'emploi B.
Je rejette aussi la situation C, trop chaotique. Impossible de prévoir, impossible d'avoir une routine. Et je tiens à avoir quelque chose de fixe, régulier, avec une sécurité.

1.2 : Si la situation A devient la B, alors je veux bien la prendre. Idem pour la C. Faites varier un paramètre, et la situation me déplaît.

1.3 : Les collègues, mais bon, s'ils sont fixe, on s'y fait.

1.4 : C'est un exercice facile. Il est assez simple d'anticiper le profil rechercher, et d'utiliser un vocabulaire et une syntaxe adaptée à l'exercice. La sobriété ou l'originalité dépendent de ce qu'on attend de moi. Ici, le poste à l'air relativement classique, les recruteurs veulent probablement quelqu'un qui colle parfaitement au profil, sans originalité.

1.5 : Tout dépend des conséquences : si l'ambiance pourrie ne gêne pas mon travail et la charge de travail que j'ai, et n'engendre aucune conséquence en terme d'avancement...Je m'en fiche, je me distancie. En revanche, si ça a de l'impact, ou que ça provoque des situations indésirables (se faire engueuler, par exemple, sans justification), j'étudie les personnes et la situation pour trouver une parade adaptée : trouver pourquoi la froideur et y remédier. Sinon, leur trouver un ennemi commun en les rassemblant presque tous. Si tout ça échoue, chercher les faiblesses des dit collègues : travail mal fait ou fautes professionnelles. Les gens sont moins enclins à casser du sucre sur le dos de ceux qui ont des données qui peuvent être utilisées contre eux. Cela implique de rester irréprochable, de son côté.
Pour le chef, comprendre les raisons du mauvais climat est essentiel.

1.6 : Un changement des conditions initiales, ou un emploi qui propose les même conditions et un plus suffisamment important pour compenser la perte de repères.

SITUATION 2 - LES FEUX DE L'AMOUR:

Vous avez un ami et une amie auxquels vous tenez de façon équivalente. Depuis maintenant plusieurs mois, ils sont en couple et tout semble se passer pour le mieux, les deux s'aiment beaucoup. Cependant, au détour d'une conversation en tête-à-tête, votre ami vous avoue qu'il trompe sa dulcinée avec une autre.

2.1. Il vous l'annonce en évoquant tout le regret qu'il ressent et le tourment qui l'anime, en insistant pour dire qu'il s'agissait de l'erreur d'un soir et en vous suppliant de ne rien dire. Que décidez-vous de faire ? Allez-vous le trahir ou être son complice ? Choisirez-vous d'intervenir quitte à briser votre amitié avec l'un des deux, agirez-vous de façon indirecte, choisirez-vous de rester en retrait ?
2.2. S'il vous l'avait annoncé en paraissant assez désinvolte et en expliquant que dans sa façon de voir le couple, ce n'est pas dramatique, auriez-vous réagi et/ou agi différemment ?
2.3. Imaginons maintenant que vous êtes proche de votre ami, mais que votre "amie" n'est qu'une personne avec qui vous vous entendez bien, sans plus. Le fait de ne pas connaître la "cible" du mensonge change-t-il votre façon d'agir ?
2.4. Même question dans le cas inverse, c'est-à-dire dans le cas où vous êtes ami(e) avec la demoiselle, sans avoir une grande affinité pour l'autre.
2.5. Quel futur envisagez-vous dans votre relation avec vos amis ? Pourrez-vous leur parler comme si de rien n'était ou choisirez-vous de vous distancer ?

2.1 : Une sacré erreur, dans ce cas. je ne considère pas l'adultère comme relevant d'une erreur, mais d'un choix. L'alcool n'étant pas une excuse. Je lui dit qu'il a vingt-quatre heures pour avouer à l'autre personne - par égard pour notre amitié -, sans quoi je m'en charge, ainsi que de mettre un terme à la dite amitié, déjà bien entamée.

2.2 : Oui, je n'aurais pas fourni les vingt-quatre heures, car son comportement n'est alors plus compatible avec le fait de conserver mon amitié.

2.3 : Oui. Je ne me mêle pas des affaires de presqu'inconnus. Pas d'ultimatum spécifique, mais s'il n'avoue pas sous vingt-quatre heures, alors il ne sera plus considéré comme digne de mon amitié.

2.4 : Dans ce cas je me demande bien pourquoi cette personne me le dit. N'étant pas un ami, je n'ai pas à lui donner mon intention de prévenir mon amie. C'était à lui de le déduire. Ce sera fait au plus vite.

2.5 : Dans le cas ou ce sont deux amis "égaux", alors je prends unilatéralement le parti de celui qui n'a pas commis de faute. Si elle choisit de lui pardonner - et qu'il a avoué dans les temps -, je tolérerai mon ex-ami, qui ne pourra plus dépasser le stade de "pote", sauf circonstances exceptionnelles. En revanche, si elle choisit de l'éjecter, je prendrai naturellement son parti.
Dans le cas ou il n'avoue pas dans les temps, minimise et qu'elle lui pardonne quand même, alors je dois réviser le cas des deux "amis", car j'exige d'eux un minimum d'amour-propre. Il est probable que je me désolidarise des deux.

SITUATION 3 - LEADER MALGRÉ LUI:

Vous êtes investi, sur votre temps libre, dans une petite association (rattachée à une université/collectivité ou non) dont tous les membres se connaissent bien. L'activité peut être sportive, culturelle, artistique, virtuelle (type guilde ou forum), à votre convenance, mais elle est dans tous les cas assez sérieuse et demande de l'investissement.
À l'aise et sans problème particulier, vous êtes globalement apprécié de tous et l'harmonie semble régner. Cependant, un beau jour, le chef décide de quitter ses fonctions et c'est à vous qu'incombe désormais la responsabilité de gérer le groupe - sur sa décision.

3.1. Accordez-vous de l'importance à votre légitimité, et si oui sur quoi la basez-vous ? (par exemple, est-ce que vous êtes plus à l'aise si vous avez été élu démocratiquement, ou si vous êtes le plus ancien ?)
3.2. Le groupe vous félicite et semble plutôt enthousiaste. Vous qui étiez un membre ordinaire, vous voilà désormais au centre de l'attention. Cela vous fait-il peur ? Cela est-il au contraire plutôt plaisant ?

3.3. Quelques temps après votre prise de fonctions, trois nouveaux membres souhaitent intégrer le groupe. Vous décidez de les rencontrer pour voir si vous les acceptez ou non.
Postulant A : Ami avec l'un des membres, il a entendu parler de l'ambiance et désire avant tout passer de bons moments avec son ami, bien qu'étant plutôt intéressé par le sujet principal du groupe. Il semble assez introverti, ou du moins peu intéressé par la vie du groupe en lui-même, mais il peut être investi tant que son ami l'est.
Postulant B : Il semble passionné et est prêt à investir beaucoup de son temps dans l'activité du groupe. Nul doute qu'il en sera un membre important dans peu de temps s'il vous rejoint, et vous fera profiter de ses connaissances. En revanche, plusieurs membres de votre groupe semblent le déprécier, et lui-même paraît peu enclin à taire sa rivalité avec eux, ce qui peut mener à des conflits.
Postulant C : Très sociable mais également sérieux et motivé, ce postulant semble avoir tout pour plaire à votre groupe et être un membre actif. Cependant, vous connaissez déjà cette personne et avez eu un différend important par le passé, en dehors du cadre du groupe.
Pour chacun d'entre eux, que pensez-vous de leur candidature ? Qu'est-ce qui vous pousserait à accepter ou refuser leur présence ? Êtes-vous seul à recruter ou préférez-vous demander l'avis des autres membres ? Quel membre serait le plus difficile à refuser, et pourquoi ?

3.4. Pour organiser un évènement imminent, vous décidez de regarder dans les caisses de votre association/groupe/guilde pour réunir les ressources nécessaires. Et pourtant, surprise, une grande partie de ce que vous pensiez trouver a disparu ! Pour l'instant, personne n'est au courant, et vous êtes le seul à avoir accès à ces fonds en théorie.
3.4.1. Comment réagissez-vous ? Votre priorité est-elle de trouver le coupable, d'assurer le maintien de l'évènement, d'annoncer la vérité au groupe, de sécuriser le "coffre" ? Et comment procédez-vous ?
3.4.2. Le coupable le plus probable semble être l'ancien chef, ce qui expliquerait peut-être les raisons de son départ... Cependant, vous n'avez aucune preuve, et c'est quelqu'un pour qui tout le monde a une grande estime, vous y compris. Quelle est votre réaction ? Irez-vous parler à votre ancien chef ou ruser pour le prendre sur le fait ? Envisagerez-vous d'autres pistes ou vous concentrerez-vous sur une seule possibilité ?
3.5. Vous réussissez à régler cet incident ou à le faire oublier... Cependant, on vous soupçonne insidieusement d'avoir également pioché dans le coffre, et vous apprenez que certains membres vous critiquent sévèrement dans votre dos (notamment pour dire que vous êtes un "mauvais chef"), tandis que d'autres prennent votre défense. Les membres doutent et cela pourrit l'ambiance. Comment allez-vous gérer les choses ?
3.6. Après toutes ces histoires, c'est l'heure de faire le bilan de l'année pour votre groupe. Les chefs profitent souvent de ce moment pour introduire des changements d'organisation, changer les rôles, annoncer de nouveaux projets ou de nouvelles ambitions... mais certains se contentent aussi d'avouer qu'ils veulent juste que le groupe soit sympathique et que les choses sont bien comme elles sont. Où vous situez-vous ?

3.1 : Je n'accepte la responsabilité que si je suis le plus à même de la remplir, et que j'en ai envie. Je préfère que ma légitimité provienne d'une reconnaissance de capacités plutôt que d'un vote ou d'affects.

3.2 : Les félicitations m'importent peu, elles m’embarrassent même ici, parce qu'on me félicite d'avoir pris des responsabilités. Ce n'est pas vraiment un honneur mais plus un fardeau. je remercie poliment et essaie de faire passer le groupe à autre chose. Je préfère qu'on me félicite pour mes résultats plus tard.

3.3 : Tout dépend de la sorte de groupe dont il s'agit et des besoins. On partira du principe d'un groupe qui a des besoins, des objectifs, et pas juste une réunion de potes/hippies.

Le postulant A vient pour son ami, ce qui signifie qu'il le soutiendra, et qu'en cas de conflit, le départ de l'un signera celui de l'autre. Il est donc primordial de bien jauger ce lien et l’intérêt potentiel du candidat pour le groupe dans son ensemble.
Le postulant B risque de provoquer une mauvaise dynamique au sein du groupe. Je préfère m'en passer dans tous les cas.
Le postulant C présente un profil idéal. Pourquoi ais-je été en conflit avec lui? S'il postule, cela signifie pourtant qu'il sait que je dirige, donc c'est qu'il est prêt à mettre les choses à plats. Et si je juge qu'il a toutes les qualités nécessaires pour le groupe, alors c'est que le conflit ne portait pas sur quelque chose d'important.

Dans tous les cas, je peux demander un avis, mais il ne sera que consultatif. Je décide seul.
A serait le plus difficile à refuser dans la mesure ou il faudrait expliquer à son pote pourquoi je ne souhaite pas qu'il nous rejoigne (dans le cas ou l'intérêt pour le groupe est superficiel et qu'il vient juste pour son pote). Les réactions émotionnelles qui peuvent en découler et la négociation/chantage qui peut survenir risque d'être dommageable pour le groupe.
L'individu B est aisé à refuser, et ce sera apprécié par le groupe.
L'individu C ne sera refusé que s'il existe une justification valable. Dans ce cas, pas de perturbations à prévoir.

3.4.1 : J'avertis le groupe en faisant preuve de transparence, je dépose une plainte (après avoir parlé à l'ancien chef, voir 3.4.2). S'il s'agit d'un jeu virtuel, les MJ sauront répondre. S'il s'agit d'une association (Loi 1901), une assurance est incluse. Dans tous les cas je réunis les preuves, mais si c'est possible je maintiens l'événement (quitte à revoir son budget à la baisse). Garder le groupe occupé l'aidera à faire front commun.
3.4.2 : Je ne fais pas de déduction sans avoir toutes les données. Si c'est le seul qui pouvait voler, alors il n'y a pas d'hésitation à avoir. Et dans tous les cas une enquête sera menée. Avant de porter plainte, je préviens l'ancien chef, sans l'accuser mais en prévenant que je vais devoir porter plainte si tout n'est pas récupéré dans l'heure. Libre à lui de saisir sa chance.

3.5 : Aucune gestion financière ne se fait sans garder une trace. Il suffit de diffuser ces preuves de transparence. Dans le cas ou certaines personnes ne m'apprécieraient pas : je ne fais que diriger, je ne suis pas là pour être aimé. Si en étant peu apprécié par une partie des membres, je fournis un résultat correct, alors ça me convient. Si mes résultats sont critiqués, alors j'enjoins les mécontents à créer leur structure. Dans tous les cas j'identifie ceux qui initient le mouvement et je leur demande de donner franchement leur avis, sans détour. Une demande publique, bien entendu. Beaucoup de problèmes latents peuvent être réglés de cette manière.
Dans tous les cas, je n'encourage pas non plus mes "partisans", qui risqueraient de faire éclater un conflit dont la structure peut se passer. Je leur rappelle à eux aussi que je me fiche d'être aimé.

3.6 : On est parti du principe d'un groupe à objectif. Je n'aime pas les réunions annuelles, personnellement je met régulièrement à jour les objectifs et l'avancement. Donc pas d'événement spécifique. En cas d'association, juste une publication transparente, avec les résultats.

SITUATION 4 - UN VOYAGE INATTENDU:

Vous partez pour un voyage de trois semaines dans un pays très éloigné qui vous fait rêver (Japon, Etats-Unis, Inde, Brésil... au choix), en compagnie de vos deux amis Pierre et Julie, eux aussi très enthousiasmés par le voyage.

4.1. Qu'est-ce qui vous motive à voyager ? Est-ce que c'est le frisson de la découverte, la perspective de passer du temps avec vos amis, les paysages, la culture, les monuments historiques, la nourriture, ou encore autre chose ? Qu'en attendez-vous ?
4.2. Trois mois avant le voyage, vous constatez que Julie a déjà commencé à tout préparer. Vols, hôtel, visites, elle sollicite souvent votre avis et celui de Pierre pour planifier vos journées, quitte à paraître un peu insistante. De son côté, si Pierre n'est pas dérangé par le fait que Julie réserve en avance, il n'a aucune idée de ce qu'il veut faire précisément là-bas, car il ne se projette pas vraiment dans l'avenir, et est plutôt mal à l'aise à l'idée de tout organiser. Et vous, quelle est votre réaction à l'attitude de Julie ?
4.3. Une semaine avant le grand départ, Pierre vous demande ce qui était prévu et exprime son désaccord à la vue du programme (pour lequel il a peu participé, puisqu'il ne s'en souciait pas trop), qui comporte trop d'activités "ennuyeuses" à ses yeux. Vous sentez que Julie n'apprécierait pas cette réaction et qu'une dispute entre les deux pourrait s'enclencher, d'autant que Pierre pourrait au dernier moment tout annuler sous prétexte qu'il n'a pas envie de payer si cher pour une colonie de vacances. Que décidez-vous de faire ? Adapter le programme pour qu'il convienne aussi à Pierre ? Le persuader des bonnes intentions de Julie ? Le sermonner ?
4.4. Vous partez finalement, après que la situation se soit calmée entre vos deux amis, Pierre ayant reconnu avoir été un peu impulsif dans sa réaction. Les premiers jours se passent à merveille, mais vous avez pu convertir une quantité d'argent définie, ce qui limite vos dépenses (à moins de convertir encore de la monnaie, mais à un taux de change peu favorable). Arrivez-vous facilement à gérer votre budget ? Avez-vous tendance à être impulsif lorsqu'une activité ou un souvenir vous plaît ? Êtes-vous à l'affut des bonnes affaires ici ou là, quitte à devoir faire le tour de tous les magasins de la rue au lieu de vous laisser guider ?
4.5. Lors d'une visite, vous devez prendre le train, mais n'étant pas familiers de la langue ou perdus par l'organisation locale, vous vous trompez et vous retrouvez dans une ville inconnue. Julie, plutôt stressée, commence à s'énerver et à accuser Pierre de ne pas avoir fait attention. Ce dernier est plutôt enjoué par la situation, et propose même d'en profiter pour visiter "à l'aveugle" le coin. Incapables de s'entendre, vos deux amis vous demandent de trancher. Comment réagissez-vous, et qu'allez-vous faire ?
4.6. Pour le dernier jour, vous décidez de finir les choses en beauté en retournant dans le lieu qui vous a le plus marqué, en faisant l'activité que vous avez préféré ou en proposant autre chose. Pour ne pas être influencé par les idées des autres, ni vous disputer, vous décidez d'écrire vos envies sur un bout de papier et de tirer au sort. Qu'allez-vous écrire sur votre papier ? Pour le repas final, choisirez-vous le restaurant qui vous a particulièrement plu, ou l'endroit bizarre dont les guides parlent tous mais où vous n'avez pas osé mettre les pieds ?
4.7. C'est le moment de partir et de retourner à votre petite vie ordinaire... Dès son retour, Pierre pense déjà au prochain voyage, lui qui a tant rechigné à organiser celui-ci, tandis que Julie est bien contente de retrouver son appartement, son boulot, son lit et son pays. Et vous, qu'est-ce que provoque chez vous le retour au bercail ? Que retiendrez-vous de vos aventures ? Repartirez-vous avec vos amis, seulement avec l'un des deux ou seul ?


4.1 : Je doute fort de partir avec deux amis. Et étant marié, je ne partirai certainement pas avec une ami"e" en voyage, sans ma femme. On va dire que Julie c'est Julien, et c'est plus pratique pour prendre des hôtels avec une chambre et payer moins cher. Mais ce serait principalement pour visiter un pays dont je souhaite découvrir plus avant la culture et la nourriture. Les paysages, les monuments sont un plus.

4.2 : Je donne mon avis, je dis ce que je souhaite faire et j'aide Julien.

4.3 : Je dis à Pierre que c'est trop tard. S'il ne veut pas venir, tant pis pour lui. Il n'est pas obligé de rester avec nous sur place si le programme ne lui convient pas, d'autant que ça lui a été demandé. Dans tous les cas, à une semaine du voyage, tout est réservé, il n'avait qu'à vérifier ce pourquoi il a payé.

4.4 : Je gère bien mon budget. Si j'ai envie de dépenser plus, j'économise plus avant le départ. Et je prévois toujours une marge. Je peux être impulsif dans mes achats, dans la limite du budget alloué pour. Cela dit, je ne suis généralement pas un pigeon et je me renseigne sur les prix avant - j'aime en avoir pour mon argent -.

4.5 : Rien n'est grave ! Ce sont des choses qui arrivent, et il n'y a pas mort d'homme. On cherche à rejoindre l'itinéraire prévu, en profitant en chemin de ce qui se propose. Mais on ne va pas s'écarter encore plus.

4.6 : Je vais refaire l'activité que j'ai préféré (flâner à Akihabara pour dénicher des goodies xD), et refaire mon restau préféré (CocoCurry Ichiban). Pour l'endroit bizarre et les découvertes, ce n'est plus le moment, autant être sûr de finir en beauté. Cela dit, si j'ai assez profité de tout, alors je suis ouvert à d'autres idées.

4.7 : Le retour était prévu, et j'aime assez mon quotidien pour savoir apprécier le retour. Je retiendrai les connaissances, souvenirs et les trucs ramenés. Je repartirai avec Julien, probablement. Pierre pourra se joindre à nous, mais il saura à quoi s'attendre, je ne compte pas ajouter du chaos à mes prochains voyages.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum